Viande d’âne : Macky Sall audite la SOGAS

Demande a été faite au Gouvernement par le Chef de l’Etat de procéder à l’audit technique de la Société de Gestion des Abattoirs du Sénégal (SOGAS) qui fait ainsi les frais du phénomène de la viande d’âne. Le point a été soulevé en Conseil des ministres tenu ce mercredi.



Viande d’âne : Macky Sall audite la SOGAS
Abordant la veille sanitaire sur les produits destinés à la consommation, suite à la recrudescence des saisies de viandes issues d’abattages clandestins et de produits périmés et prohibés, le Président de la République rappelle au Gouvernement l’impératif d’assurer, à travers des opérations coordonnées des forces de Police, de Gendarmerie du Service national d’Hygiène et de la Douane, un contrôle plus rigoureux des abattoirs, de mener une lutte coercitive contre les ventes illicites d’aliments périmés et de médicaments, et de mettre en place un dispositif d’alerte précoce, conformément aux directives qu’il a données lors du Conseil des ministres du 03 octobre 2013.

En Conseil des ministres tenu ce mercredi, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de procéder à l’audit technique de la Société de Gestion des Abattoirs du Sénégal (SOGAS) et de hâter la réalisation des abattoirs modernes de Diamniadio, financés à hauteur de 21 milliards par le Gouvernement de l’Inde.
 
Arrêté dans le cadre de cette affaire de la viande d’âne, Boubacar Sarr n’a pas manqué d’éclabousser des agents de la SOGAS. Expliquant avec minutie comment lui et ses quatre (4) complices, s’y prenaient pour se procurer les bêtes, les tuer et mettre la viande dans le marché.  Selon lui, ils allaient se ravitailler en ânes vivants à SOGAS et une fois les bêtes achetées, ils prenaient la direction du Technopole. Les bêtes égorgées et dépecées, ils retournaient dans les locaux de la SOGAS où avec l’aide des agents de certains agents de la boîte, ils parvenaient à écouler la viande d’âne mélangée à celle du bœuf, chèvre et mouton.

Pis, 240 tonnes de viande d’âne ont été enregistrées en 2015, selon le président de l’Association nationale des professionnels de la viande et du bétail, Doudou Fall qui sert que c’est un problème. 


Mercredi 25 Mai 2016 - 21:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter