Vidéo Cheikhna Keïta : «Le commissaire Niang est un ami, il est le seul qui me recevait régulièrement dans son bureau mais… »




Deux mois après que le réquisitoire  du Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye n’écarte totalement le commissaire Abdoulaye Niang de la fameuse affaire de drogue mouillant le prédécesseur d’Anna Sémou Faye à la Direction Générale de la Police Nationale (DGNP), l’auteur du fumeux rapport parle.  Cheikhna Keïta persiste et signe. « Les trafiquants m’ont dit qu’il traitait avec eux… J’ai choisi d’en rendre compte ». Le hic, au Sénégal, « quand des gens ont intérêt à cacher la vérité, il faut beaucoup de bruit…Ils racontent des choses qui n’existent pas, afin de cacher leurs responsabilités. Moi, j’ai fait mon travail en tant que Directeur de l’OCRTIS (Office Centrale de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants.


Je n’ai pas ménagé un collègue. J’ai dit Monsieur le ministre (général Pathé Seck), voila ce que j’ai appris mais le ministre qui traitait cette affaire avec moi dans un triangle constitué de lui et moi et d’un responsable qu’il avait choisi pour accompagner cette enquête-là, n’a pas tenu compte et …trois mois après que j’ai eu à l’informer de cette affaire, a pris sur lui de poser au poste de Directeur Général de la Police Nationale (DGPN) quelqu’un qui faisait l’objet d’une enquête. Une enquête qui était sur sa table en l’occurrence le commissaire Niang…Le ministre ne pouvait que porter l’anathème sur quelqu’un d’autre pour protéger ses intérêts », charge le commissaire Keïta qui réfute toute animosité entre le commissaire Niang et lui. Selon lui, « nos individus n’étaient pas engagé dans ce combat.


Ce sont nos responsabilités professionnelles qui nous appelaient ». D’autant plus souligne-t-il, « le commissaire Abdoulaye Niang a été le seul sa carrière durant à le recevoir régulièrement dans son bureau, c’est mon ami… mais il se trouve que la vie est pleine de pièges… ». Regardez la vidéo. Le commissaire Keïta était l’invité de l’émission Opinion sur Walf Fadjri. 


Lundi 5 Mai 2014 - 17:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter