Violence à l’APR-Youssou Touré condamne Farba Ngom : « C’est un irresponsable »




Ce qui s’est passé ce dimanche à Matam est tout simplement regrettable pour le responsable de l’Alliance Pour la République (APR), Youssou Touré qui ne rate pas Farba Ngom. « C’est vraiment regrettable. Ce sont des comportements que nous condamnons, que nous regrettons et présentons nos excuses aux sénégalais ».


« La violence à toujours été l’arme des faibles. L’arme des petits esprits, des gens qui ne savent pas réfléchir, qui ne savent pas construire, participer à la prise en charge des préoccupations des sénégalais. C’est une honte pour des individus d’user de violence pour imposer leurs points de vue. C’est extrêmement grave. Dans tous les cas, le président Macky Sall est un homme non violent et dans l’APR, nous avons toujours banni cette violence là, sous toutes ses formes », charge Youssou Touré qui dézingue le député de la mouvance présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY).


« Un responsable qui use de violence ne mérite pas d’être là où il est. C’est un irresponsable. Les mêmes pratiques mafieuses que nous avions connu dans un passé récent, il ne faudrait pas que ces pratiques là, soient reconduites », argue Youssou Touré qui ne manque pas, sur les ondes de la Rfm, de préciser à Farba Ngom qui la seule bataille qui vaille la peine aujourd’hui, c’est celle de la massification, celle de la prise en charge des problèmes des sénégalais…Et non, « les batailles de position, de l’individualisme primaire qui n’ont rien à voir avec les intérêts des populations ».


« Nous devrions avoir honte de présenter cette figure là au peuple sénégalais », indique le responsable apériste qui ne manque pas de rappeler la sortie du président Sall sur la question en ces termes : « Nous sommes sur la voie de la rupture, du changement et la rupture commence par le comportement, il faut…être courtois, polis. On convainc les sénégalais avec des arguments intellectuels et non avec des biceps et des pistolets ». 


Lundi 3 Mars 2014 - 14:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter