Violences préélectorales 2012-Harouna SY gagne une manche et exulte : « Alioune Tine et Seydi Gassama ont été déboutés »



Violences préélectorales 2012-Harouna SY gagne une manche et exulte : « Alioune Tine et Seydi Gassama ont été déboutés »

Dans l’affaire qui oppose le président de la commission de défense des droits de l’homme, Alioune Tine et le secrétaire exécutif d’Amnesty international section Sénégal, Seydi Gassama et l’ancien commissaire central, Harouna SY remporte une autre manche. Le dossier évoqué au Tribunal ce mercredi matin, le juge a rejeté la demande des droits de l’hommistes qui devront attendre le verdict du juge d’instruction et la décision finale du Tribunal régional de Dakar chargé de vider l’affaire.
 
Face a commissaire qui exulte : « Ils avaient fait appel parce que le premier juge avait du souci à statuer en disant du moment que les faits dont ils m’accusent sont en instruction, il se devait d’attendre pour pouvoir se prononcer. Naturellement comme ils savent que je ne suis en rien concerné par ces faits…Ils n’ont pas voulu de cette décision du juge, c’est pourquoi ils avaient fait appel mais ils viennent d’être déboutés à l’instant et maintenant, on attend que le juge d’instruction continue son travail et que le juge du Tribunal régional vide l’affaire ».
 
L’affaire toujours pendante en justice est partie des fumeuses manifestations ayant occasionné morts d’homme notamment l’étudiant Mamadou Diop, lors de la période pré-électorale de la dernière présidentielle 2012. A l’issue des faits, Harouna SY passe un concours pour une mission de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Concours que l’ancien commissaire central réussira avant que ses protagonistes ne saisissent l’instance à travers une correspondance pour préciser qu’Harouna SY fait l’objet d’une procédure judiciaire sur la mort de l’étudiant Mamadou Diop durant les manifestations préélectorales de janvier 2012. Ce dernier se dit victime de « dénonciations calomnieuses ». 

Seydi Gassama pour sa part annonce que le combat va continuer et que toutes les voies de recours seront saisies. Le secrétaire exécutif d'Amnesty international annonce la présence de représentants des Nations Unies lorsque le Tribunal régional rendra son verdict. 


Mercredi 16 Avril 2014 - 14:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter