Visite de Mgr Benjamin Ndiaye à Niakhar: «La vie de Dieu semée en nous, fait de nous des porteurs du Christ pour le monde»

La paroisse Saint Jean Baptiste de Niakhar a connue une grande effervescence le dimanche le 28 mai 2016. Les fidèles qui avaient pris d’assaut l’église paroissiale avaient à cœur de rencontrer et d’exprimer leur joie et leur fierté d’accueillir l’Archevêque de Dakar, Son Excellence Mgr Benjamin Ndiaye, venu les visiter. Une rencontre marquée par la célébration de la messe solennelle des rogations dans l’archidiocèse, au cours de laquelle Mgr Ndiaye a confirmé et institué 5 ministres extraordinaires de la communion pour la paroisse.



Visite de Mgr Benjamin Ndiaye à Niakhar: «La vie de Dieu semée en nous, fait de nous des porteurs du Christ pour le monde»
La journée a débuté vers 9h15  avec le rite d’accueil aux couleurs de la culture locale de Mgr Benjamin Ndiaye par le curé de la paroisse, l’Abbé Jean Marie Diouf entouré de son conseil pastoral et des fidèles venus très tôt. Tour à tour, l’Archevêque a visité l’église paroissiale et la grotte dédiée à Notre Dame de la Visitation avant d’être accueilli au presbytère avec les autorités civiles et coutumières.
 
La messe a commencé à 10h00, présidée par l’Archevêque. Dans son mot de bienvenue, l’Abbé Jean Marie Diouf a exprimé, en présence du Sous-préfet, toute la joie de la population de Niakhar. Mgr Ndiaye a insisté sur le sens et l’importance sa visite pastorale qu’il perçoit « au cœur du mystère chrétien, avec l’eucharistie – action de grâce ».
 
Commentant la première lecture du jour qui évoquait la bénédiction d’Abraham par Melchisedek, l’Archevêque de Dakar a rappelé l’importance du rite de la bénédiction dans le « sadax », signifiant l’offrande en action de grâce pour les dons reçus de Dieu, à l’image du « don du mil et du lait » dans la culture sérère. Une occasion qu’il a également saisie pour mettre l’accent sur le sens de l’offrande de messe (intention de messe). Toujours dans le même ordre d’idée, Mgr Benjamin a encouragé les fidèles à « imiter Dieu qui donne le pain quotidien aux hommes ».
 
Dans la suite de son homélie, Mgr Ndiaye a fait référence à « Jésus (qui) annonce l’Evangile et guérit les malades, pendant toute une journée alors que les gens sont là et qu’il commence à se faire tard ». « Que faire face à ce grand nombre de nécessiteux? », s’est-il demandé avant de recommander d’éviter la solution de faciliter qui consiste  à renvoyer les gens « dans les villages environnants ». Il a appelé à plutôt obéir à l’invitation du Christ : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». C’est dans ce sens qu’il a fait référence aux œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles manifestées dans la pastorale sociale de l’Eglise dans les l’école, la santé, la Caritas tout en précisant que « Jésus nourrit spirituellement les hommes tout en se souciant également de leur nourriture matérielle. Son Evangile, loin d’éviter les besoin matériels, cherche aussi à y répondre ».
 
A cette messe solennelle diocésaine des Rogations, les fidèles avaient apporté des semences placées devant l’autel. Pour l’Archevêque de Dakar, ce geste traduit notre désir de nous présenter  devant Dieu « avec nos semences, nos champs, nos troupeaux, nos instruments de travail, nos personnes pour lui demander de tout bénir et de tout fait fructifier, selon sa grâce et sa bonté ». A quelques jours du début de l’hivernage, Mgr Ndiaye a prié pour une bonne saison des pluies, pour le bonheur de tous les paysans et bergers. Il a ainsi défini la table eucharistique et la table de la parole, comme « les deux mamelles de notre vie chrétienne ». « La vie de Dieu semée en nous, nous fait vivre de la vie divine et fait de nous des porteurs du Christ pour le monde », a-t-il affirmé.
 
Avec les 80 confirmands, Mgr Ndiaye a échangé sur l’importance du sacrement de la confirmation et de ses exigences dans la vie chrétienne. Devenus adultes dans la foi, ils devront désormais témoigner de la croix du Christ, de l’amour de l’Eglise et être bâtisseurs d’avenir.
 
A l’issue de la cérémonie, le Secrétaire général du conseil pastoral paroissial a exprimé au pasteur diocésain la gratitude de toute la communauté paroissiale. « Sa visite a longtemps été attendue et elle arrive comme une bénédiction de la part de Dieu pour cette paroisse de 52 ans », a-t-il reconnu.
 
Dans les échanges qui ont suivi dans la cour du presbytère, les fidèles de Niakhar ont abordé plusieurs thèmes pastoraux avec leur Père-évêque comme les mariages consanguins, le veuvage, le mariage de jeunes et l’apostasie.
 
A noter que Mgr Benjamin Ndiaye qui avait voulu toucher du doigt la vie de ses fidèles de Niakhar, s’est montré très sensible à leur préoccupation d’avoir une maison de congrégation religieuse féminine et masculine pour renforcer la pastorale dans leur localité dans les domaines de l’éducation, la santé et la promotion de la femme.
 
Toutefois, enfin, l’Archevêque de Dakar n’a pas manqué de mettre les fidèles de Niakhar devant leur responsabilité face au presbytère en attente de réhabilitation. « Nous sommes les détenteurs de la destinée des prêtres », leur a-t-il lancé.
 

seneglise.sn

Mardi 31 Mai 2016 - 18:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter