Vœu d’en découdre avec le pouvoir : l’opposition bande les muscles et appel à occuper la Place Soweto.

L’opposition lance un avertissement au Président Macky Sall. En effet, répondant massivement à l’appel du Parti démocratique sénégalais (Pds), le Rewmi, l’Ucs, Bokk Gis-Gis, Fsd-Bj, And-Jef/ Pads, le Fpdr entre autres ont fait preuve de détermination dans leur désir d’en découdre avec le pouvoir en place. C’est dans cette logique qu’ils ont appelé à occuper la Place Soweto.



Vœu d’en découdre avec le pouvoir : l’opposition bande les muscles et appel à occuper la Place Soweto.
La radicalisation était de mise cet après-midi à la permanence Oumar Lamine Badji. En effet, les membres de l’opposition qui ont répondu présent à l’appel du Pds ont lancé un avertissement au Président Macky Sall.

Oumar Sarr, Coordonnateur du Pds
«Le combat d’aujourd’hui n’est pas celui du Pds, mais celui de toute l’opposition. Par ce rassemblement, l’opposition unie a décidé de combattre le régime de Macky Sall. Ce rassemblement est un avertissement lancé à l’endroit de Macky Sall. Mais notre objectif n’est pas de faire dans les discours, mais d’occuper la place Soweto »

Bocar Sadikh Kane (Ucs)
«Aujourd’hui, ce sont les fils de Me Abdoulaye Wade qui se sont réunis avec un seul objectif qui est de faire partir Macky Sall de la tête du Sénégal. Ceci parce qu’il est incapable de mener le Sénégal à bon port. Nous avons tous le même but, car ceux qui voulaient quitter le Pds pour rejoindre le pouvoir l’ont fait. Mais nous ne devons pas nous en limiter là, car c’est par la mobilisation que nous pouvons nous opposer à Macky Sall».

Déthié Fall (Rewmi)
«L’opposition est prête et cette mobilisation le montre. Ce qu’il faut maintenant, c’est de ne pas faiblir. En tout cas, à notre niveau nous, au Rewmi, nous sommes prêts pour les combats de principe et celui-ci en est un. Ce régime ne fait que nous faire reculer. Tout ce qu’il a réussi à nous obtenir, c’est une place dans les 25 pays les plus pauvres et dans la liste des 36 Etats où il est extrêmement difficile de faire des affaires».

Thierno Bocoum (Rewmi)
Ce qu’il faut faire comprendre à ceux qui sont à l’Assemblée, c’est que nous allons bloquer tout ce qui se fera dans l’illégalité, et débloquer ce qui, au contraire, se fera dans la légalité. Et le fait de vouloir confier la direction de notre groupe parlementaire à une autre que Aïda Mbodj est illégal et nous n’allons pas laisser cette forfaiture prospérer»
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 30 Octobre 2015 - 20:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter