Volte-face de Wade sur les APE selon les européens : la présidence dément

Le directeur général adjoint au commerce de la commission européenne, Karl-Friedrich Falkenberg avait annoncé que le président Abdoulaye Wade a mis de l’eau de son vin par rapport à la question des accords de partenariat économique (APE). Ce qui semble faux, selon le porte-parole du président de la République, El Amadou Sall.



Le Sénégal est toujours contre les APE
Le Sénégal est toujours contre les APE
Le directeur général adjoint au commerce de la commission européenne, Karl-Friedrich Falkenberg avait annoncé en début de semaine dernière après la signature des accords de partenariat économique (APE) avec la Cote d’ivoire que le président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade avait revu sa position par rapport aux APE. Il avait dit au téléphone de nos confrères de Radio France Internationale (Rfi) : «à la fin de l’année dernière le reste de la région, mis à part le Ghana, n’était pas prêt et le président Wade était très critique par rapport aux APE. Aujourd’hui les dernières positions du président Wade sont beaucoup plus positives que ce nous avons entendu l’année dernière».
Ces propos sont totalement démentis par le porte-parole du chef de l’Etat. Me El Hadji Amadou Sall a remis les pendules à l’heure. Joint au téléphone ce dimanche par pressafrik.com, il a déclaré : «je ne sais quand est ce que le président de la République a changé de position sur les APE. Je ne suis pas au courant d’un acte ou d’une déclaration qui aurait permis de dire cela. Tel que les APE se présentent, tel qu’ils ont été libellés, le président Abdoulaye Wade a toujours maintenu sa position sur les APE. Il n’a dit nulle part qu’il en est maintenant favorable».
En cette période de l’année dernière, les APE avaient suscité une véritable levée de bouclier au niveau de tous les rangs et de toutes les couches de la population Sénégalaise avec à leur tête le chef de l’Etat pour dire «non, on ne signe pas». C’est dans ce cadre là qu’intellectuels, politiques, société civile, etc ont effectué le déplacement jusqu’en Bruxelles pour une marche contre les APE qui a préalablement été organisée à Dakar.
La semaine dernière, le ministre ivoirien de l’Intégration, Amadou Koné, en compagnie de l’ambassadeur de la France, André Janier et le directeur général adjoint au commerce de la Commission européenne, Karl-Friedrich Falkenberg ont signé l’accord d’étape des APE en attendant la signature d’accord général avec la CEDEAO. Le directeur général adjoint au commerce de la Commission européenne, Karl-Friedrich Falkenberg a dit à Rfi qu’ils sont «entrain de négocier l’élargissement de cet accord à toute la région». Ce qui n’est pas pour autant gagné d’avance.


Dimanche 30 Novembre 2008 - 20:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter