Yankhoba Seydi du SAES au président Sall: «Si vous cherchez des patriotes»

L’invite faite aux syndicalistes au sens de la responsabilité et de l’amour de la patrie pour que l’école sénégalaise soit une référence, ne passe pas alors pas du tout au niveau des enseignants. «Si vous cherchez des patriotes, vous dépasser les enseignants, vous aurez du mal à en trouver», répond Yankhoba Seydi, coordonnateur du Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES) Dakar.



Yankhoba Seydi pense que «les enseignants quel que soit leur bord, quel que soit leur ordre d’enseignement, ne mérite pas de tels discours puisque dans le secteur » qu’il connait, «c’est-à-dire l’enseignement supérieur, les enseignants enseignent jusqu’à 22 heures le samedi, je dis bien le samedi. C’est de 08 jusqu’à 22 heures. Vous savez pourquoi, parce qu’il y a beaucoup d’étudiants, très peu d’enseignants, très peu de salles et les gens sont obligés de se relayer, ils ne sont pas tenus d’aller au-delà de certaines heures mais ils sont obligés… ».

Le coordonnateur du SAES Dakar de poursuivre sur Sud fm: «Ils le font tout cela parce qu’ils sont patriotes. Si vous cherchez des patriotes, vous dépasser les enseignants, vous aurez du mal à en trouver. Je suis désolé de le dire mais cette fois-ci, je suis en désaccord avec ceux qui mettent le président dans de telles postures et qui lui disent que les enseignants ne sont pas des patriotes et lui, il doit le savoir surtout à l’UCAD où le président Sall était, il connait les conditions dans lesquelles nous travaillons…».

L’enseignant indique que «malgré tout, des vaillants patriotes continuent de se battre et le paient au prix fort ». «Nous perdons des gens pratiquement de façon régulière, des gens meurent ou tombent malade parce que tout simplement les conditions sont inhumaines», martèle Yankhoba Seydi qui parle d’un «mauvais procès» qui «ne fera qu’enflammer la situation déjà suffisamment envenimée». 


Lundi 2 Mai 2016 - 13:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter