Yémen: journée noire pour la coalition arabe

Quarante-cinq soldats des Emirats arabes unis ont été tués ce vendredi 4 septembre au Yémen. Des sources militaires yéménites ont fait état d'une explosion survenue dans un entrepôt de munitions d'une base militaire dans la province de Marib, à l'est de Sanaa, la capitale. Cinq autres militaires du Bahreïn ont également été tués ce vendredi à la frontière saoudo-yéménite. Le mois dernier, les Emirats arabes unis avaient confirmé avoir envoyé des soldats sur le terrain au Yémen.



Un communiqué bref, quelques lignes seulement pour rendre hommage à leurs soldats morts au Yémen. Les Emirats Arabes Unis n’iront pas plus loin, aucun détail n’est donné concernant les circonstances du décès de leurs militaires. Un nouveau bilan publié vendredi soir fait état de 45 soldats émiratis tués. 

L’explosion a eu lieu dans la région de Safer à 250 km à l’est de Sanaa. Dans cette province se trouve une base. Une caserne vers laquelle la coalition arabe achemine actuellement des chars, des véhicules blindés et des hélicoptères. Des troupes sont également envoyées sur place.

Leur mission principale : est de reprendre la capitale contrôlée depuis quasiment une année par les milices chiites.

Ces dernières semaines, l’Arabie saoudite, mais aussi les Emirats arabes unis considérés comme l’un des piliers de la coalition anti-Houthis sont directement impliqués dans les combats. Leurs forces armées ont mené des opérations terrestres.

Une stratégie gagnante puisque, après des mois de bombardements infructueux, les premières victoires sont enregistrées. Plusieurs provinces du sud du pays ont été reconquises.


Rfi

Samedi 5 Septembre 2015 - 11:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter