Ziguinchor : Une bataille rangée entre camp du Oui et du Non, fait 7 blessés dont 4 dans un état grave

C’était chaud à Ziguinchor hier entre les partisans du camp du Oui dirigé par Robert Sagna et ceux du Non avec à sa tête Abdoulaye Baldé. Une véritable bataille rangée s'est déclenchée. Un affrontement à coups de jets de pierres qui a fait de nombreux blessés. Au total sept (7) blessés dont quatre (4) dans un état grave, tous dans les rangs de Benno Bokk Yaakaar (BBY).



Ziguinchor a vécu une violente soirée avec des affrontements entre militants de BBY et de l’UDZ/Kadamor. Les partisans de Robert Sagna et d’Abdoulaye Baldé ont soldé leurs comptes par des jets de pierres qui ont causé de nombreux blessés. C’était lors du meeting organisé dans le quartier de Lyndiane par la convention citoyenne pour la République, membre de BBY et alliée de l’APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel).
 
Avec une rare violence ce meeting, le meeting à l’actif du Dr Jules Fada Manga n’a pas pu aller à son terme; il a été dispersé à coups de pierres. Au cours du meeting, sert «l’Observateur», le maire de la ville, leader de l’Union des Centristes du Sénégal (UCS) et patron de la coalition UDZ/Kadamor, revenant de l’aéroport, a improvisé en compagnie de ses partisans, une caravane qui prit le chemin des lieux où se tenait le meeting de BBY placé sous le parrainage du président Macky Sall, de l’ex-premier ministre, Aminata Touré, du ministre-conseiller Benoît Sambou, du Recteur de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, Courfia Kéba Diawara et de Doudou KA.

Installé dans une impasse, le meeting des partisans du «Oui» empêchait le passage de «la caravane de la provocation» d’après les partisans du patron du FONGIP, Doudou KA. «On a été surpris en voyant des nervis à bord de véhicules 4x4, s’attaquer à nos militants et à nos responsables… », accuse-t-on dans la camp du «Oui».
 
«Nous ne sommes ni de près ni de loin impliqués dans ces histoires…Nous passions sur les lieux quand ces militants de BBY ont commencé à nous provoquer. Ce sont eux qui ont ouvert les hostilités. Nous avons riposté par la suite », réplique-t-on du côté de l’UDZ/Kadiamor.
 
Dans tous les cas, les jets de pierres ont installé la panique. Après quelques minutes d’affrontements, le calme est revenu mais au moins sept (7) blessés dont quatre (4) dans un état grave, ont été évacuées aux Urgences du Centre Hospitalier de la paix de Ziguinchor. 

Khadim FALL

Mercredi 16 Mars 2016 - 08:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter