Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire du patient "évadé" de Touba: un refus de transfert dans un centre de traitement Covid et non une évasion !

​Le patient de l’hôpital de Touba qui, testé positif à la Covid-19, avait refusé d’être transféré au centre de traitement des épidémies (Cte) de Fawzeyni est finalement revenu sur sa décision. Il aurait été convaincu par les autorités sanitaires du département de Linguère saisies par le district sanitaire de Touba où il avait été hospitalisé pendant deux jours. Il est depuis jeudi sous traitement audit centre pour Covid.



« Il a été finalement convaincu et convoyé au CTE de Fawzeyni par les autorités sanitaires de Linguère», selon Dr Mamouth Guèye de l’hôpital de Touba

Affaire du patient "évadé" de Touba: un refus de transfert dans un centre de traitement Covid et non une évasion !
 Des rumeurs ont fait état d’une « évasion » d’un patient testé positif au niveau de l’hôpital de Touba. Qu’on se rassure, il ne s’agissait nullement d’une évasion ! Du moins, si on se fie aux explications des autorités sanitaires de la capitale du mouridisme qui ont balayé d’un revers de main toute thèse relative à une « quelconque fuite » du patient depuis l’hôpital. « Il ne s’agit pas d’une évasion », a dit d’emblée le médecin référent du comité de suivi de la Covid-19 dans cette ville sainte de Touba. Dr Mamouth Guèye parle plutôt d’un « refus du malade et de ses accompagnants de transfert vers le centre de traitement des épidémies (Cte) » de Fawzeyni.

Selon la version dudit Etablissement public de Santé (Eps), l’individu était venu se faire traiter pour une autre pathologie mais ignorait avoir déjà chopé le virus quelque part dans sa communauté. Son premier motif de consultations n’avait pas un rapport direct avec le coronavirus, selon Dr El Hadj Ndiaye Diop de l’hôpital Ndamatou de Touba. Ce praticien de la santé indique que l’homme devait subir un traitement lié à une cardiopathie, mais c’est en cours d’hospitalisation qu’il a eu les signes puis a été dépisté positif. Il faut rappeler en effet que, en période d’épidémie, il est recommandé aux personnels soignants de faire la recherche active de cas. C’est la même règle qui est appliquée avec le Covid. D’où l’orientation du patient en question vers le Centre de traitement des épidémies installé à Fawzeyni.

Une décision de l’hôpital de Touba où il a été interné pendant deux jours et à laquelle il s’est opposée. Il est finalement revenu sur sa décision après l’intervention des autorités sanitaires du département de Linguère. En termes plus clairs, ce patient avait une comorbidité. Il était venu se faire traiter pour une autre pathologie et, au cours de l’hospitalisation, il est apparu qu’il avait le coronavirus. « C’était un patient hospitalisé pour cardiopathie et qui présentait des signes qui nécessitaient un prélèvement le mercredi dernier dans le cadre de la recherche active de cas. Les résultats sont malheureusement revenus positifs et le malade devait être adressé au centre de traitement dédié. Hélas, il a refusé d’être transféré. Devant ce refus du patient et de ses parents, une décharge est signée. D’ailleurs, le Cte nous demande de faire un counseling avant chaque transfert pour éviter les refus au niveau du centre », a expliqué Dr El Hadj Ndiaye Diop de l’hôpital Ndamatou de Touba.
Qui souligne que tout patient, après avoir signé la décharge, sort de son hospitalisation. « Tout patient qui refuse les soins a le droit de sortir de l’hôpital » indique-t-il.

Et son collègue Dr Guèye d’ajouter que comme leur établissement de santé n’est pas un Cte (Ndlr : centre de traitement de l’épidémie) et n’a donc pas la responsabilité de prendre en charge des cas de Covid-19, ils ont fait signer une décharge au patient et alerté le district de Touba. Lequel, à son tour, a saisi le district de Linguère qui a finalement convaincu le malade de se faire traiter au Cte de Fawzeyni. Et le même jour, le patient a été admis dans ce dernier centre de traitement. Ce sont donc les responsables du district sanitaire de Touba qui ont averti les homologues de Linguère qui ont finalement convaincu et convoyé le malade au centre de traitement pour Covid. C’est donc de Linguère qu’on a réussi à le faire revenir sur sa décision.

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mardi 14 Juillet 2020 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter