Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Témoignage d'une collègue sur le défunt webmaster de pressAfrik, Ibrahima Khalyl Guindo



Hier dimanche, je suis passée à l'hôpital Fann juste pour le "chier" et lui dire boy réveilles-toi nak ton Sadio Mané n'a pas marqué contre le Congo et s'il ne marque pas contre Eswatini, il sera écarté de la course du Ballon d'or. Et le 2 décembre tu as intérêt à faire un bon montage pour Messi qui va remporter le trophée. Malheureusement, je suis restée des heures sans le voir. Le médecin me dit madame les heures de visite c'est à 18h. Donc je me suis dite,  soit je repasse soit j'attends demain lundi après le boulot. 

Rien de tout cela ne se produira. Car c'est à 7h 30 que j'ai vu un post de notre Directeur de publication Ibrahima Lissa FAYE, qui annonce le décès de Ibrahima Khalil Guindo. Au début j'ai senti le sabre sur ma tête, pas d'échappatoire, la mort n'épargnera personne. C'est dur, mais sa vie n'était pas éternelle. Nous sommes des musulmans, et nous devons accepter la volonté divine et la respecter, devrait être mon attitude. 

Hélas, ça ne sera pas facile. En effet, celui qui est parti ne m'est pas étranger. C'était le cameramen de www.pressafrik.com et moi, je me suis appropriée cet homme. Ibrahima Khalil Guindo était "mon" caméraman. A mes débuts dans cette boite, il veillait sur moi sans relâche. Il s'occupait de moi comme si on était de la même famille. Aujourd'hui, tu n'es plus là, j'espère que tu as laissé des consignes à la rédaction pour qu'on veille sur moi. Me réveiller chaque jours sans te voir à mes côtés, c'est de la trahison, tu m'as abandonné et c'est sans me dire au-revoir. 

D'une part je me dis que ce n'est pas de ta faute, mais celle de la mort. Voilà une notion terrible à accepter... et pourtant la mort fait partie de la vie, elle n'est que la fin, et l'accepter permet de ne pas perdre de temps et de vivre pleinement sa vie, non ? Il ne sert à rien de se demander s'il y a une vie après la mort, c'est le secret le mieux gardé, puisque personne n'est revenu pour nous en parler.

Ibrahima Khalyl Guindo tu laisseras un grand vide à Pressafrik, la rédaction te pleure. Je te promets de prier chaque soir pour implorer Dieu le repos de ton âme et qu'IL t'accueille dans Son céleste paradis. Pas de à Dieu mon cher car, on se retrouvera. Merci pour ton amitié...

Par Fana CISSE

Salif SAKHANOKHO

Lundi 18 Novembre 2019 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter