Algérie : 41 islamistes d’AQMI jugés

41 islamistes d'AQMI vont être jugés à Alger pour appartenance à un groupe terroriste armé, attaques et attentats meurtriers.



Abdelmalek Droukdel, chef de l’AQMI, figure parmi les islamistes poursuivis.
Abdelmalek Droukdel, chef de l’AQMI, figure parmi les islamistes poursuivis.

Ces attaques ont été menées contre les forces de sécurité durant les années 1990 dans la région d'Alger et celle, limitrophe, de Boumerdès, à l'est de la capitale.

Sur les 41 islamistes armés devant être présentés à la barre, 26 sont toujours en fuite.

L’émir national d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) Abdelmalek Droukdel et Abdelmalek Gouri, chef du groupe islamiste " Les soldats de Dieu " figurent parmi les accusés.

Abdelmalek Gouri est le chef du groupe auteur de l’enlèvement et de l’assassinat en septembre dernier en Kabylie, à l’est d’Alger du ressortissant français Hervé Gourdel.

Il a depuis confirmé, via une vidéo diffusée sur internet, l’allégeance de son groupe à l’organisation de l’Etat Islamique, sous l’appellation de Jund al-Khilafah (les soldats du califat).

Les chefs d’inculpation retenus contre les 41 islamistes armés sont notamment homicide volontaire avec préméditation, guet-apens, adhésion à un groupe terroriste, atteinte à la sécurité des citoyens, apologie des actes terroristes et financement d’un groupe terroriste armé.

Alger et la zone de Boumerdès font entre autres partie de leurs zones d’opération.

Lundi matin, l’armée a tué dans la région trois islamistes armés dont un chef de groupe lors d’une embuscade.

Dans le cadre des efforts de lutte contre le terrorisme, le général de corps d'armée Ahmed Gaid Salah, vice-ministre de la Défense nationale et chef d'état-major de l'Armée vient d’achever une tournée de trois jours dans le sud algérien.

Il a inspecté les unités opérationnelles installées aux frontières avec le Mali et le Niger.


BBC Afrique

Lundi 22 Décembre 2014 - 14:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter