Devant Obasanjo, le M23 expose ses « contentieux » avec Wade

Le coordonnateur du Mouvement contestataire des forces vives du 23-Juin (M-23), Alioune Tine, a déclaré à la presse avoir présenté, mercredi à Dakar, au médiateur africain Olusegun Obasanjo divers contentieux avec le régime du président Abdoulaye Wade, candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle prévue dimanche.



Devant Obasanjo, le M23 expose ses « contentieux » avec Wade

« Nous avons exposé la situation du Sénégal, avec un premier contentieux sur la candidature de Wade, un deuxième portant sur le respect de la loi électorale qui permet de battre campagne sur tout le territoire national, alors que c’est impossible dans le centre-ville de Dakar surtout à la Place de l’Indépendance », a-t-il déclaré.

M. Tine s’exprimait au sortir d’un entretien, dans un hôtel de Dakar, avec le médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Olusegun Obasanjo, qui est aussi le chef de la mission d’observation électorale de l’Union africaine (UA).

Cette mission comprend plusieurs personnalités africaines, dont l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo, qui fut aussi ancien Secrétaire général de la défunte Organisation de l’unité africaine (OUA, devenue UA).

Exposant les difficultés que rencontre le M23, M. Tine a indiqué : « Nos manifestations sont réprimées dans la violence, avec l’usage par les forces de l’ordre de balles et les mauvais traitements qu’elles font subir aux citoyens ».

Devant cette situation, a-t-il souligné, « les conditions ne sont pas réunies pour tenir le scrutin présidentiel » de dimanche.



Mercredi 22 Février 2012 - 16:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter