Dominic Ongwen devant la CPI

Dominic Ongwen, haut commandant rebelle ougandais, doit comparaître lundi devant la Cour Pénale Internationale (CPI) pour faire face à des accusations de crimes de guerre.



Dominic Ongwen a été arrêté en République centrafricaine le 3 janvier. Les autorités ougandaises s'étant engagées à ce qu'il soit jugé par la CPI, le commandant de la LRA est arrivé à la Haye la semaine dernière
Dominic Ongwen a été arrêté en République centrafricaine le 3 janvier. Les autorités ougandaises s'étant engagées à ce qu'il soit jugé par la CPI, le commandant de la LRA est arrivé à la Haye la semaine dernière

Dominic Ongwen, l'un des principaux chefs de la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, comparaîtra pour la première fois à La Haye.

La CPI a salué ce procès comme un pas de plus pour mettre fin au règne de terreur de la rébellion ougandaise.

En effet, les États-Unis ainsi que les forces africaines ont traqué le groupe de rebelles pendant quatre ans.

En 2013, les autorités américaines ont mis la tête de Dominic Ongwen à prix, promettant une récompense de 5 millions de dollars pour toute information conduisant à sa capture.

Deux décennies de règne

Les accusations portées contre lui comprennent quatre chefs de crimes de guerre et trois chefs de crimes contre l'humanité, y compris assassinats et esclavage.

Dominic Ongwen est accusé d'avoir commis des atrocités contre des civils en Ouganda et dans certaines parties de la République centrafricaine, le Soudan du Sud et la RDC.

La rébellion de la LRA a commencé il y a plus de 20 ans dans le nord de l'Ouganda avec quelque 200 à 500 combattants à majorité des enfants soldats.



Lundi 26 Janvier 2015 - 17:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter