Fermeture de la radio jappo Fm : le Sous-préfet des Parcelles Assainies au banc des accusés.



Fermeture de la radio jappo Fm : le Sous-préfet des Parcelles Assainies au banc des accusés.
Après avoir étudié le dossier à fond, les travailleurs de la radio Jappo Fm ont l’intime conviction que M. Ahmed Al Karim Cissé n’agit pas seul. Pour eux, il est aidé dans cette activité de fermeture de la radio par le Sous-préfet de la commune d’arrondissement de la localité.

«Nous sommes en mesure de dire que M. Cissé n’agit pas seul parce qu’aidé dans ses manœuvres par le Sous-préfet de l’arrondissement des Parcelles assainies, M. Dème, qui en tant que représentant de l’Exécutif, au lieu de jouer à la médiation dans cette affaire déjà tranchée par la justice, continue de prendre partie dans une affaire privée» s’est convaincu M. Moussa Niang.

En effet, selon le coordonnateur de la radio Jappo Fm, le Sous-préfet a voulu faire l’inventaire du matériel de la radio, un domaine qui ne relève pas de ses compétences. Ce qui reste incompréhensible de la part d’un représentant de l’Etat.
Aussi, ajoute M. Niang," il a aussi cautionné la fermeture de cette radio sous le prétexte «fallacieux» de troubles à l’ordre public". Sans être exhaustifs, les travailleurs de la radio des Parcelles assainies ont affiché leur incompréhension devant son attitude consistant à attendre le jour même de la fermeture de la radio pour appeler à une médiation.

C’est fort de cette incompréhension que les populations des Parcelles assainies, représentées à cette rencontre entend lutter pour ouvrir la radio.


Charles Thialice SENGHOR

Jeudi 25 Mars 2010 - 16:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter