Israël: deux morts dans une opération de destruction d’un village bédouin

En Israël, une opération de police pour détruire un village bédouin, dans le sud du pays, a fait ce mercredi 18 janvier deux morts et plusieurs blessés.



Israël: deux morts dans une opération de destruction d’un village bédouin
La police israélienne était venue détruire une partie du village bédouin d'Umm al-Hiran. Elle affirme qu'un habitant a foncé délibérément avec sa voiture sur les forces de l'ordre et tué un policier. L'homme a ensuite été abattu.

Mais cette version est contestée par les villageois, ainsi que les personnes venues les soutenir. « Yacoub Abou Qiyan, l'homme qui a été tué par la police, venait de prendre des affaires dans sa maison qui allait être détruite. Selon des témoins ici, il a été visé par des tirs quand il était dans sa voiture, qui était remplie de vêtements, d'une télé et d'autres équipements, rapporte ainsi Suhad Bishara, membre d'Adalah, une organisation de défense des Arabes israéliens. Comme il a été visé, il a perdu le contrôle de sa voiture qui a atterri plus bas, dans un vallon où étaient postés les policiers. »

Umm al-Hiran est un de ces villages bédouins non reconnus par l'Etat d'Israël et promis à la démolition. Une politique que dénonce Suhad Bishara : « L'Etat d'Israël continue de mener sa politique raciste qui consiste à expulser les Bédouins. Dans le cas d'Umm al-Hiran, l'Etat veut établir une ville juive à la place, qui s'appellera Hiran ».

Après ces événements, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s'est dit déterminé « à appliquer la loi partout ». Des associations ont appelé à la grève générale et une journée de deuil jeudi dans les villes arabes israéliennes. Selon l'organisation Adalah, plus de 300 000 Bédouins vivent dans le Negev, au sud d'Israël. Ils dénoncent régulièrement les démolitions de leurs maisons, les relocalisations forcées et les spoliations de leurs terres.

rfi.fr

Mercredi 18 Janvier 2017 - 20:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter