Justice: Sportifs, criminels et condamnés

Condamné à cinq ans de prison ferme pour le meurtre de sa petite-amie Reeva Steenkamp, Oscar Pistorius s'inscrit dans une longue galerie de sportifs qui ont dérapé et pris le chemin de la prison. Notre sélection non-exhaustive



Marc CÉCILLON (homicide volontaire avec préméditation)
Le 7 août 2004, l’ex-rugbyman de Bourgoin-Jaillieu et international français, en état d’ébriété, tue sa femme Chantal de cinq coups de feu lors d’une soirée entre amis. Il n’a pas supporté sa volonté de séparation.

Sentence : 20 ans réduits à 14 ans de réclusion criminelle. Sorti en janvier 2011.
Mike TYSON (viol)
 
Le plus jeune champion du monde de boxe est accusé de viol en 1992 à Indianapolis par Desirée Washington, une jeune reine de beauté âgée de 18 ans. Mike Tyson n'a jamais cessé de clamer son innocence, notamment dans son autobiographie.

Sentence : 6 ans de prison. Libéré le 25 mars 1995.
Godwin OKPARA (viols répétés)
 
Le défenseur du PSG (1999-2001) et ex-international nigérian est reconnu coupable, en 2008, de viols répétés sur sa fille adoptive, mineure, entre 2002 et 2005. Sa femme est également poursuivie pour viol et actes de torture et barbarie.

Sentence : 13 ans de réclusion criminelle réduits à 10, interdiction de territoire français.
Evangelos GOUSSIS (homicides volontaires)
Le boxeur et kickboxer australien, soupçonné d'être membre d'un gang, a accumulé les condamnations : trafic de drogues (1989), tentative de meurtre (1989), homicides (2006 et 2009).

Sentence : réclusion criminelle à perpétuité.
Carlos MONZON (homicide volontaire)
 
Considéré comme l’un des plus grands boxeurs de tous les temps, l’Argentin a été souvent été mis en cause dans des affaires de violences conjugales. En 1988, il bat et défenestre sa compagne de l’époque, Alicia Muniz, au cours d’une violente dispute lors de vacances à Mar del Plata.

Sentence : 11 ans de réclusion criminelle, mais il se tue en accident de voiture lors d’une permission en 1995.
Bruno DE SOUZA (homicide volontaire)
La star de Flamengo, au Brésil, est victime de chantage financier de la part de son ex, Eliza Samudio, enceinte de quatre mois. Le footballeur a reconnu avoir commandité son assassinat, la jeune femme ayant ensuite été découpée en morceaux et donnée en pâture à des rottweilers. Le capitaine de Flamengo, après avoir longtemps nié l'évidence, a finalement été condamné en 2013, après un long procès, pour homicide volontaire.

Sentence : 22 ans de réclusion.
Bruno de Souza, très populaire, a défrayé la chronique au Brésil. (AFP)
 
Rae CARRUTH (meurtre avec préméditation)
 
La star du football américain, ancien receveur des Panthers, avait mis un contrat sur son ex-petite amie, enceinte de huit mois, l’attirant dans un traquenard en décembre 1999. Touchée par balles à cinq reprises, Cherica Adams a eu le temps de dénoncer son ancien compagnon, puis d’accoucher de son bébé par césarienne, avant de décéder. Rae Carruth, après une tentative de fuite, a été reconnu coupable de meurtre avec préméditation.

Sentence : 18 ans de prison, date de libération prévue : 22 octobre 2018.
O.J SIMPSON (vol à mains armées et kidnapping)
 
En 1994, la star des Bills de Buffalo (NFL) est soupçonné du meurtre de sa femme, Nicole Brown Simpson, qui avait demandé le divorce, et de l’amant de celle-ci, Ronald Goldman. Il est finalement reconnu non-coupable lors de son procès, mais arrêté à nouveau en 2007 pour vol à mains armées et kidnapping dans un hôtel de Las Vegas.

Sentence : 33 ans de prison.

 

Lequipe.fr

Mercredi 22 Octobre 2014 - 12:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter