Kate Middleton, enceinte : Trop malade, elle renonce à Malte, à contrecoeur

L'état de Kate Middleton, depuis la révélation de sa grossesse et des symptômes pénibles qui l'accompagnent, ne semble pas s'être encore arrangé : enceinte de son deuxième enfant et assignée à résidence au palais de Kensington sous la surveillance des médecins, la duchesse de Cambridge, comme on pouvait s'y attendre, a dû renoncer à son déplacement à Malte programmé les 20 et 21 septembre.



Déjà forfait pour une visite officielle à Oxford  (où son mari le prince William s'est déplacé seul), la cérémonie d'ouverture des Invictus Games  organisés par son beau-frère le prince Harry, et même la grande fête du 30e anniversaire  de ce dernier qui a eu lieu à Clarence House mercredi soir, la duchesse Catherine, 32 ans, a fait une croix sur ce qui aurait dû constituer sa première mission internationale en solo. Grosse déception pour le public maltais, qui se préparait depuis des semaines à l'accueillir, et qui se consolera en recevant le prince William , amené à remplacer son épouse."La duchesse de Cambridge ne visitera pas Malte ce week-end. Le duc de Cambridge effectuera la visite à sa place, indique le communiqué émis par leurs services. Son altesse royale souffre toujours des effets d'hyperémèse gravidique [nausées violentes et vomissements pouvant conduire à une sévère déshydratation, une perte de poids et la génération de toxines, NDLR]. La décision de ne pas faire le voyage a été prise [mercredi soir, NDLR] par le duc et la duchesse suivant l'avis des médecins de la duchesse. Le duc est honoré de représenter Sa Majesté la reine à l'occasion de cette visite qui commémore le 50e anniversaire de l'indépendance de Malte. Le programme de la visite demeure inchangé."

Si la défection de Kate Middleton a été décidée un peu au dernier moment, cela semble clairement témoigner de la réticence de l'intéressée à renoncer à cette mission qui devait être une grande première pour elle en représentation de la reine. L'avis des médecins, et notamment d'Alan Farthing, homme de confiance de la monarque qui officiait aux côtés du néo-retraité Marcus Setchell pour la naissance du prince George de Cambridge, aura été déterminant... L'état de la duchesse aussi, bien entendu.

Celle-ci, qui n'en serait pas encore à la fin du premier trimestre de grossesse, avait déjà souffert des mêmes symptômes en décembre 2012, qui avaient provoqué la révélation précoce de sa première grossesse. Après quelques jours à l'hôpital King Edward VII de Londres, elle avait pu rejoindre son domicile et reprendre progressivement ses activités. Cette fois, la duchesse Catherine a été prise en charme médicalement directement à son domicile (l'appartement 1A de Kensington Palace, en attendant un éventuel déménagement à Anmer Hall dans le Norfolk). Une situation qui dure officiellement depuis le 8 septembre dernier, date de l'annonce de sa grossesse.


Purepeople.com

Vendredi 19 Septembre 2014 - 13:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter