«L’aspect mystique fait partie de nos us et coutumes», Maréma Fall



«L’aspect mystique fait partie de nos us et coutumes», Maréma Fall
Le Prix Découvertes Rfi s’est confiée au journal «Le Témoin » où l’interprète de «Femme d’affaires » a abordé l’aspect mystique. «Pour ce qui concerne l’aspect mystique, ici en Afrique, nous avons nos réalités. L’aspect mystique fait partie de nos us et coutumes. Même si ma famille ne croit pas trop à ces pratiques. Moi, j’y crois », sert l’artiste.
 
Maréma Fall d’indiquer : «Lorsqu’on évolue dans le milieu musical, on éprouve le besoin de nous protéger. De ce fait, on a besoin de quelqu’un qui prie pour nous, qui nous donne de l’eau bénite pour se prémunir des mauvais sorts. A chaque fois que je monte sur scène, je m’enduis le corps de safara (eau bénite) Wawaw. Seulement, je ne porte pas de talismans. Le mystique fait partie de nous, on ne peut pas l’ignorer», affirme l’artiste qui tient toutefois à préciser qu’elle n’a pas été atteinte mystiquement. Même si elle explique qu’ «on a eu à voler ses habits et chaussures». «Je le remarquais surtout après mes concerts», dit-elle. 


Samedi 23 Janvier 2016 - 12:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter