PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



L'incendie qui ravage l'Est californien menace les ressources en eau de San Francisco

Rim Fire, le terrible incendie qui ravage l'Est californien depuis neuf jours, menace directement les ressources d'eau de San Francisco. Il fait déjà partie des incendies les plus destructeurs. Il a détruit plus de 60 000 hectares autour du parc naturel de Yosemite, qui figure au patrimoine mondial de l'humanité.



Le réservoir de Hetch Hetchy, où est stockée l'eau douce qui alimente San Francisco, est sous haute surveillance Justin Sullivan/Getty/AFP
Le réservoir de Hetch Hetchy, où est stockée l'eau douce qui alimente San Francisco, est sous haute surveillance Justin Sullivan/Getty/AFP
Avec déjà plus de 60 600 hectares brûlés à l’ouest du parc naturel de Yosemite, cet incendie est considéré comme le treizième plus grave qu’a connu la Californie depuis 1932. Pas de victimes pour l’instant, mais des dommages considérables sur les célèbres forêts de séquoias géants de cette région. Baptisé Rim Fire, « ceinture de feu », l’incendie progresse depuis le 17 août dernier.
Les vents considérables qui continuent d’attiser les flammes atteignent des vitesses de 40 km/h. En provenance du sud, les rafales poussent l’incendie en direction du nord-est, a expliqué le département forestier de protection contre les incendies de Californie.
Objet de toutes les préoccupations, les flammes se dirigent progressivement vers la région de San Francisco, située à 350 kilomètres du cœur de l’incendie. Surtout, ce sont les réserves d’eau de l’agglomération, regroupées dans le réservoir Hetch Hetchy, qui sont en péril. En début de journée, ce mardi 27 août, l’incendie n’était plus qu’à quelques kilomètres de ces ressources dont dépendent 2,6 millions de personnes.
La ville de San Francisco est en état d’alerte depuis la fin de semaine dernière. En ce neuvième jour de sinistre, les pouvoirs publics se relaient pour tenter de rassurer la population. Le gouverneur de l’Etat, Jerry Brown, a exprimé son inquiétude pour la sécurité de la ville et de ses habitants. Le président Barack Obama a diffusé de son côté un communiqué encourageant les efforts des pompiers dans la région.
Trois mille quatre cents pompiers, dont certains en provenance d’autres Etats, comme la Floride, font face à l’incendie. Le long des routes, les habitants ont installé de petits écriteaux remerciant les soldats du feu et leurs efforts qui restent, pour l’instant, insuffisants pour juguler l’incendie.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Mardi 27 Août 2013 - 16:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter