L’opposition au dialogue politique : Wade et le piège des assises nationales

L’opposition a fait le lien entre l’appel au dialogue du chef de l’Etat et les assises nationales. Sa réponse est conditionnée à l’approbation du bureau des assises nationales même si elle est d’accord sur le principe. La conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal a, lors de sa réunion au domicile d’Amath Dansokho ce jeudi 18 juin, mis en place un comité ad-hoc chargé de rencontrer le bureau des assises nationales mais aussi de travailler sur un projet de réponse.



L’opposition au dialogue politique : Wade et le piège des assises nationales
Si le président de la République tient à dialoguer avec l’opposition, il devra nécessairement prendre en compte les conclusions des assises nationales. La conférence des leaders de Bennoo Siggil Senegaal a décidé d’impliquer le bureau des assises nationales. Elle va, en effet, répondre à l’appel du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade en parfaite intelligence avec l’équipe d’Amadou Mahtar Mbow. «Nous avons mis en place un comité composé de chefs de parti de Bennoo Siggil Senegaal. Il a été chargé de prendre contact avec le bureau des assises nationales pour lui faire part et lui donner copie de la lettre du président de la République», a déclaré Madieyna Diouf, porte-parole du jour, par ailleurs, numéro deux de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) et maire de Kaolack (200km de Dakar). Il a précisé qu’il s’agit d’un dialogue national et non un dialogue politique entre l’opposition et le président de la République. «Nous avons pendant des mois travaillés dans le cadre des assises nationales et nous avons aboutis à des conclusions alors, nous allons prendre contact avec le bureau des assises avant de répondre», a insisté le maire de Kaolack.

Madieyna Diouf a, dans la même veine, indiqué que «le comité ad hoc va proposer, formuler la semaine prochaine un projet de réponse qui va déterminer le contenu, sur quoi va porter le dialogue, le schéma organisationnel, le format, les participants et surtout le sort qui devrait être réservé aux éventuelles conclusions de ce dialogue».

Les leaders de Benno Siggil Senegaal vont ainsi élaborer une lettre de réponse qui sera signée et acceptée par tous les membres. Un consensus qui engage tous les partis membres de Bennoo a été trouvé pour éviter les déclarations dispersées. Toutes les interventions des responsables de formations politiques membres de Bennoo Siggil Senegaal sur ce sujet vont porter sur un même discours.

Jean Louis Djiba

Jeudi 18 Juin 2009 - 20:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter