M-23 : Prière et poursuite du « combat contre Me Wade »

Le Mouvement du 23-Juin (M23) reste « plus que déterminé » dans la poursuite du « combat contre Me Wade ». Il compte, dans cette optique, organiser, vendredi, à Dakar et dans les régions de l’intérieur, « une grande journée de mobilisation » timbre de paix et de recueillement dans le but de « réaffirmer le caractère pacifique » de ses activités, tout en continuant son combat pour le retrait du président Wade de la course présidentielle.



M-23 : Prière et poursuite du « combat contre Me Wade »

« Nous allons organiser vendredi une grande cérémonie de prières et de recueillement sur l’ensemble du territoire national. Nous allons investir les lieux de culte pour prôner l’apaisement », a dit jeudi Cheikh Tidiane Dièye, membre du M23 lors d’un point de presse organisé dans les locaux de la Rencontre africaine pour la défense des droits humains (RADDHO), précise l’Agence de presse sénégalaise (APS).

« En ce qui concerne la région de Dakar, a-t-il expliqué, nous appelons tous les citoyens à venir nous rejoindre au centre-ville après la prière de vendredi pour montrer au monde entier que nous sommes une organisation pacifique ».

Pour lui, « c’est une manière pour notre mouvement de rejoindre les chefs religieux qui ont multiplié les appels à la paix et à l’apaisement ».

« Les musulmans vont prier dans les mosquées, mais les chrétiens sont bien associés à cette journée de prières », a-t-il indiqué.

« Nous voulons prier à l’endroit des martyrs qui sont tombés dans le champ d’honneur parce que le mouvement du 23 juin a toujours convoqué les gens sous le drapeau national et à l’appel de la patrie », a poursuivi le porte-parole du M23 qui regroupe des partis politiques et des organisations de la société civile.

Quatre personnes ont perdu la vie dans une série de manifestation depuis le 27 juin dernier, date à laquelle le Conseil constitutionnel a approuvé une liste de 14 candidatures au scrutin du 26 février prochain, dont celle du président sortant Abdoulaye Wade.

Selon les responsables du mouvement contestataire, cette approche d’apaisement et de paix ne va pas entraver la poursuite de la lutte contre la volonté de l’actuel chef de l’Etat de briguer un nouveau mandat, après 12 ans au pouvoir.

« Nous allons prier pour le repos en paix des victimes de la répression, tout en continuant le combat. Notre ligne reste claire, nous ne devions pas d’un seul iota de notre objectif : le retrait de Wade à la course présidentielle », a martelé Cheikh Tidiane Dièye.

Il s’est cependant gardé de donner une réponse tranchée à la question de savoir si les candidats à la présidentielle, membres du M23, participeront à la campagne électorale qui démarre dimanche prochain.

« Les candidats concernés vont continuer à défendre la même cause, à savoir le départ de Wade. Les leaders vont se retrouver entre eux pour voir quelle conduite à tenir par rapport à la campagne, car ils sont toujours conformes au plan d’action et à notre mot d’ordre », a-t-il dit.

Avec l’Agence de presse sénégalaise (APS)



Jeudi 2 Février 2012 - 23:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter