Macky Sall préconise le consensus avec les commerçants pour baisser les prix des denrées de base

Macky Sall, candidat au second tour de la présidentielle du 25 mars, a réitéré lundi à Dakar sa promesse de baisser les prix des produits alimentaires de base, expliquant que cette mesure reposera sur des « mécanismes consensuels » entre l’Etat et les commerçants.



Macky Sall préconise le consensus avec les commerçants pour baisser les prix des denrées de base

« Je m’engage à mettre en œuvre, dès les premiers jours de mon mandat, des mesures immédiates de réduction des prix des produits de première nécessité comme le riz, l’huile et le sucre », avait dit M. Sall lors d’une conférence de presse, mercredi dernier.

Il a eu une réunion, lundi, avec le bureau exécutif de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS).

La baisse des produits alimentaires de première nécessité sera appliquée sur la base de « mécanismes consensuels entre l’UNACOIS et l’Etat, a-t-il affirmé devant de nombreux membres de cette organisation, qui revendique 100.000 membres.

« Notre gouvernement sera là pour satisfaire les besoins des populations, pas pour des groupes de pression ou des lobbies », a soutenu l’ancien Premier ministre.

Plusieurs membres de son directoire de campagne, dont Ibrahima Sall, le médecin El Hadji Niang, Arouna Coumba Ndoffène Diouf, ont pris part à la réunion de Macky Sall avec le bureau exécutif de l’UNACOIS.

S’il est élu le 25 mars, a-t-il dit, les commerçants seront impliqués dans la production de riz dans la Vallée (nord) et bénéficieront de « facilités bancaires » pour financer leurs activités, a-t-il promis.

« Nous allons permettre aux commerçants de mener leurs activités sans entrave, en nous concertant avec les banques », a-t-il affirmé, promettant encore de mettre fin aux « tracasseries douanières » par « une gouvernance sobre, vertueuse et efficace ».

Macky Sall, admis au second tour de la présidentielle avec 26,57% des suffrages au scrutin du 26 février, s’est engagé à « développer et moderniser le commerce et la distribution ». « Vos priorités, je les intégrerai dans les nôtres, dès notre prise de fonctions », a-t-il dit aux commerçants.

Le second tour de l’élection présidentielle l’opposera au président sortant Abdoulaye Wade, candidat des Forces alliées pour la victoire (FAL 2012).

Dépêche 



Mardi 6 Mars 2012 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter