Me Jacqueline Moudeina « Hissein Habré avait le droit de vie et de mort sur les hommes »



Me Jacqueline Moudeina « Hissein Habré avait le droit de vie et de mort sur les hommes »
Les avocats de la partie civile n’ont pas raté l’occasion lors des paidoiries pour tirer sur l’ancien homme fort de Ndjamena. Pour Me Jacqueline Moudeina, l’ancien président du Tchad s’était substitué à Dieu pour avoir le droit de vie et de mort sur les hommes.

L’ancien président Tchadien est de nouveau à la barre des Chambres africaines extraordinaires. Hissein Habré tout de blanc vêtu comme à son habitude, est resté muet. Revenant sure la  sombre période de1982 à 1990, les avocats de la partie civile ont accusé Hissein Habré d’être coupable de torture, d’exécutions sommaires, des cas de disparition.

Très engagé pour la tenue pour la tenue du procès, Me Jacqueline Moudeina voit en ce procès « l’éclatement de la vérité pour que les victimes puissent afin tourner la page sombre de l’histoire du Tchad » soutient l’avocate dans les colonnes de l’As. Evoquant cette page de l’histoire du Tchad Me Moudeina rappelle que celui-ci a gouverné son pays avec une main de fer. « Il ne faisait plus confiance à ses alliés et voyait partout des ennemis », ajoute telle.   
 

Khadim FALL

Mardi 9 Février 2016 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter