Opinion

​ "La crise qui sévit au sein de notre formation politique était pressentie. A qui la faute ?" Par Mohamed A. DIAW

La crise au sein du parti socialiste (PS) interpelle plus d’un. C’est dans ce sens que le Secrétaire à la Vie Politique Jeunesses Socialistes de Ouakam, Mohamed Abdoulaye Diaw, a adressé une lettre ouverte au secrétaire général du parti, Ousmane Tanor Dieng. La faute, à la personne qui a hérité du legs et qui n’en assure pas la...

La privation automatique et indifférenciée du droit de vote: une violation de la Constitution

En instituant l’incapacité électorale d'une durée en principe au moins égale à cinq ans, applicable de plein droit à toute personne condamnée pour une série de délits énumérés aux articles L.31 et L.32 du code électoral, sans que le juge qui décide de ces mesures ait à prononcer expressément ladite incapacité, la loi électorale...

LETTRE A LA CLASSE POLITIQUE SENEGALAISE

« Le secret des grandes fortunes sans cause apparente est un crime oublié, parce qu'il a été proprement fait », disait Honoré de Balzac. N’entendons pas par crime ici tuerie, meurtre et autres trucs sanglants. Un crime sous nos cieux, il est toujours économique, s’il s’agit de parler de grandes fortunes. Pour s’en convaincre,...

"Nous y sommes, alors levons le coud", (par Birahime SECK)

Le Président de la République a la prérogative de transmettre les rapports d’inspection, d’enquête, d’investigation ou d’audit de l’Inspection Générale d’Etat (IGE) au parquet. Mais, si ce pouvoir que lui seul détient est utilisé à mauvais escient, cela peut engendrer des conséquences désastreuses pour la bonne gouvernance...

Du besoin de renaissance politique au Sénégal

Le débat politique au Sénégal est à un niveau très bas, et bien sûr, ce n’est pas faire dans l’originalité que de le constater. Mais, au regard de l’importance institutionnelle d’une Assemblée nationale, il est quand même déplorable qu’à moins de 6 mois des élections  législatives de 2017 qu’il n’y ait pas de propositions...
1 2 3 4 5 » ... 262