«Pourquoi j’ai chanté la Première dame…», Khalifa Ababacar Khoureyssi BA

L’auteur de «l’hymne du Oui», Khalifa Ababacar Khoureyssi BA était dans nos murs ce mercredi. Revendiquant son engagement lors du référendum du 20 mars dernier, l’artiste revient sur son dernier titre «Marème Faye Sall, fondation servir le Sénégal». «Khalifa, le premier rappeur à chanter la Première dame », précise-t-il. Dans son discours, il ne rate pas le mouvement «Y’en a marre».



«Pourquoi j’ai chanté la Première dame…», Khalifa Ababacar Khoureyssi BA
Une vidéo «Khalifa Make Money» à son actif, le fils de Maître Cheikh Khoureyssi BA se présente à 27 ans comme un «artiste international très engagé». Un engagement dont il a fait montre lors du référendum du 20 mars dernier à travers son «hymne du Oui». Pourquoi le Oui ? «Parce que tout simplement, cela concernait le Sénégal et je me suis engagé pour la victoire du «Oui» et j’étais «convaincu que le «Oui» devait et aller l’emporter pour l’intérêt du Sénégal…», sert-il.

Abordant tous les thèmes dans sa musique «jusqu’au riz au poisson » tant prisé au Sénégal, il insiste toutefois sur son dernier single «Marème Faye Sall, fondation servir le Sénégal». «Au Sénégal, tout le monde doit prendre exemple sur la Première dame, une femme pleine de valeurs qui aide beaucoup de gens dans la discrétion », développe Khalifa Ababacar Khoureyssi BA qui l’encourage à rester dans son élan.
 
«Elle n’a rien fait pour moi mais j’aimerai qu’elle me reçoive tout comme j’adresse la demande au président Sall», formule l’artiste.  L’auteur de «Khalifa Make Money» qui déplore que «la musique sénégalaise (soit) très en retard», indique qu’il fait du reggae, du dance hall, du hip hop, du coupé décalé,…Se présentant comme un musicien, Khalifa Ababacar Khoureyssi BA ne rate pas le mouvement «Y’en a marre».

«J’étais présent lorsqu’on créait «Y’en a marre» comme beaucoup de jeunes mais maintenant il ne reste plus que 30 % sur les 100 % lors de sa création et ils y sont pour leurs propres intérêts. «Y’en a marre» n’a plus de sens parce que les Sénégalais n’en ont pas marre. Ils ne peuvent pas dire «Y’en a marre » et conduire de belles voitures. C’est faux. On avait mis en place le mouvement pour contrer le régime d’Abdoulaye Wade maintenant on est sur la voie du «Yoonu Yokkuté »». Et dit-il, «il est temps d’unir toutes les forces pour faire émerger le Sénégal». «Personnellement y’en a envie, clôt-il. 


Vendredi 6 Mai 2016 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter