Présidence du FPI: Affi N'Guessan réclame le retrait de Gbagbo

Pascal Affi N'Guessan, le patron du Front populaire ivoirien, l'un des principaux partis d'opposition fondé par l'ex-président Laurent Gbagbo, demande le retrait de la candidature de l'ex-chef d'Etat à la présidence du parti. Un congrés doit se tenir à cet effet le 11 décembre prochain. Pascal Affi N'Guessan dénonce aussi des « irrégularités » dans le dépôt de cette liste concurrente à la sienne.



Le congrès de décembre n’a pas encore commencé mais les coups pleuvent déjà au sein du FPI. Dans un courrier adressé au président du Comité de contrôle du parti Paul Vy, chargé d’étudier et de valider les candidatures à la présidence du FPI, Pascal Affi N'Guessan, lui-même candidat à sa propre succession, demande le retrait de la candidature de celui qui a fondé le parti, Laurent Gbagbo.

L’un des principaux arguments avancés est l’absence même de l’ex-chef d’Etat, empêché physiquement de faire valoir ses droits au prochain congrès du 11 décembre puisqu’il est emprisonné à la Cour pénale internationale (CPI). Dans sa requête adressée à Paul Vy, Pascal Affi N'Guessan dénonce en outre des « irrégularités » qui rendraient cette candidature irrecevable aux yeux des instances du parti et réclame donc l’invalidation de la liste de Laurent Gbagbo.

Plusieurs partisans du président actuel du FPI soupçonnent en fait l’aile dure du parti de vouloir semer la confusion en ayant déposé une candidature que les pro-Affi N’Guessan prétendent fictive et montée de toutes pièces avec la caution du fils de Laurent Gbagbo, Michel. Ce scénario , plausible ou non, augure mal de la sérénité des débats à venir au prochain congrès dans un parti qui paraît plus que jamais divisé.


Rfi.fr

Dimanche 23 Novembre 2014 - 02:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter