Révélations sur le complot contre Moustapha Niasse : Youssou Touré charge « la génération du concret »

Youssou Touré, le Secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation et à la Promotion des Langues nationale, a jeté un gros pavé dans la mare politique. Depuis la localité de Wack Ngouna, en plein fief de Moustapha Niasse, Secrétaire général de l'Afp, il a pris la défense de ce dernier confronté à une dissidence au sein de son parti. Pour le patron des enseignants «apéristes», il s'agirait d'un complot ourdi par des proches de Karim Wade qui avait infiltré l'Afp depuis 2007.



Révélations sur le complot contre Moustapha Niasse : Youssou Touré charge « la génération du concret »
Venu présider une rencontre de l'antenne locale du Réseau des Enseignants de l'Alliance Pour la République (APR) de Wack Ngouna, dans le département de Nioro, Youssou Touré, le Coordonnateur de cette structure par ail- leurs Secrétaire d'Etat à l'Alphabétisation et à la Promotion des Langues nationale, a fait des révélations politiques fracassantes sur les dessous de la crise interne qui secoue l'Alliance des forces du Progrès (Afp), principal allié du Président Macky Sall.

Analysant les soubresauts qui minent la formation du président de l'Assemblée nationale et qui sont montés crescendo, la semaine passée, Youssou Touré croit savoir le nom des comploteurs. «Ceux qui tentent de dé- stabiliser lâchement le président Moustapha Niasse ont été clairement identifiés. Ils sont embusqués à l'intérieur de ce parti depuis 2007 en attendant leur heure. Ce sont ceux là même qui se cachaient derrière le slogan ''En route vers le sommer'', qui avait le sombre dessein au-delà de l'Oci, une tentative de prise du pouvoir au Pds et à l'Afp, entre autres partis politiques», a soutenu l'ancien dirigeant syndicaliste. Fustigeant cette démarche contre un grand serviteur de l'Etat, il a mis en exergue la proximité de ceux qu'ils appellent les «comploteurs» avec les partisans de la «Génération du concret» de l'ancien ministre d'Etat Karim Wade.

Faisant allusion certainement au numéro 2 de l'Afp, Malick Gackou, mais en se gardant de ne le citer nommément pas une seule fois, il s'est interrogé sur l'origine de sa fortune présumée. «Aujourd'hui, nous assistons à l'émergence d'une flopée de milliardaires, des gens sortis de nulle part dont l'origine de la fortune fait débat. Pour toute justification, ils s'autoproclament consultant international sans sourcilier. C'est trop facile ! La justice devrait s'autosaisir pour vérifier l'origine de ses fortunes dépensées dans des futilités, si ce n'est dans des pratiques peu recommandables», a poursuivi le membre du gouvernement qui a apporté un soutien appuyé à la deuxième personnalité́ de l'Etat sur ses terres du Rip.

Autre révélation de taille du patron des enseignants «apéristes», l'émergence d'une coalition électorale contre-nature pour s'opposer au Président Macky Sall en 2017.

«Emergence d'une coalition électorale contre nature en 2017»

Selon lui, les Sénégalais vont découvrir pour les prochaines présidentielles une mauvaise surprise. «Des responsables politiques, obnubiles par le pouvoir comme dénominateur commun, qui vont s'allier pour combattre le Président Macky Sall, en usant de moyens financiers insoupçonnés pour arriver à leurs fins. Mais, c'est peine perdue car, l'exemple de 2012 est là pour montrer que ce n'est pas avec de l'argent qu'on pourra rallier le suffrage des sénégalais», a-t-il rappelé. Sur sa lancée, il s'est fait l'avocat du Président Macky Sall sur l'affaire de la marche républicaine de Paris. En soutenant, qu'en matière de piété́, ce dernier n'a de leçons à ne prendre de personne, en flétrissant au passage l'«amalgame grossier» entre participer à une manifestation pour la défense des libertés d'expression et le fait de se démarquer des caricatures irrespectueuses du Prophète Mouhamed (Psl).

«Il (Ndlr : le Président Macky Sall) a clairement dénoncé́ les caricatures qui sont des atteintes graves à la croyance religieuse et il s'est personnellement investi dans un soutien multiforme aux grandes familles religieuses», a-t-il indiqué.

Signalons que le patron du réseau des enseignants de l'APR était, ce samedi, à Wack Ngouna à l'invitation des membres de la section locale de cette structure qui revendique l'affiliation des 2/3 de cette corporation dans cet arrondissement du département de Nioro.  

Avec Libération

Lundi 26 Janvier 2015 - 14:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter