SAINT-LOUIS : Malick Noël Seck de nouveau placé en garde à vue

Moins de quarante jours après été élargi de prison par grâce présidentielle, Malick Noel Seck goutte de nouveau aux rigueurs de la détention carcérale. Et pour cause, le secrétaire général de Convergence socialiste a été placé en garde à vue ce lundi, à Saint-Louis. Et cela, à la veille de la venue à Saint-Louis, pour les besoins de la campagne, du candidat à la présidentielle, Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste.



SAINT-LOUIS : Malick Noël Seck de nouveau placé en garde à vue

Appelé à déférer à une convocation du commissariat central de Saint-Louis qui aurait mis la main, la veille, sur un véhicule 4X4 contenant des armes notamment des battes de baseball, des bombes à gaz, des machettes et autres matraques, un véhicule appartenant apparemment à Malick Noël Seck, le jeune responsable socialiste a été entendu pendant des heures avant d’être finalement retenu par la police.


De 16 h à 22h, Malick Noel Seck a été de fait soumis aux questions des agents de police dirigés par le commissaire Ibrahima Diop. L’enquête policière qui s’est déroulée sous un va-et-vient incessant, devant le commissariat de Sor, des responsables socialistes de Saint-Louis, avait surtout trait aux armes de diverses natures retrouvées dans la voiture 4X4 saisie par la police et dont Malick Noël Seck a prétendu être le propriétaire. 


Au final, le commissaire Ibrahima Diop a décidé, pour les besoins de l’enquête policière sur cette affaire, de garder Malick Noël Seck dans les liens de la détention et de lui «faire passer la nuit» dans son commissariat. Le jeune responsable socialiste rejoint dans la cellule trois autres jeunes membres du Parti socialiste qui avaient été arrêtés dans le véhicule 4X4 contenant les armes sus mentionnées.
Dépêche 


Mardi 21 Février 2012 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter