Second tour présidentiel : La CENA s’érige contre la « proclamation prématurée » des résultats

Au premier tour, des membres de la coalition « FAL2012 » avaient commencé à proclamer « leurs résultats » à une heure avancée de la nuit. Pour éviter que pareil scénario se répète, la Commission électorale nationale autonome (CENA) requière que les deux candidats, Macky Sall et Abdoulaye Wade, ne se substituent ni au Conseil constitutionnel ni aux autres organes officiels en la matière.



Second tour présidentiel : La CENA s’érige contre la « proclamation prématurée » des résultats

« La CENA convie les deux camps à s’abstenir de faire une quelconque déclaration prématurée sur les résultats », a indiqué son président Doudou Ndir en conférence de presse, vendredi et cité par le journal « Enquête ».

Par ailleurs, la CENA s’est réjouie que son appel de fonds pour l’organisation  du scrutin de dimanche ait été entendu par les autorités. Il porte sur 2 milliards Cfa, désormais acquis et même dispatchés. « Nous avons mis à la disposition de nos démembrements les moyens utiles à l’accomplissements de leur mission », a rassuré M. Ndir.

Un geste utile pour éviter les impairs, précise la CENA, d’autant plus qu’après quelques écueils relevés au premier tour, les commissaires ont été renvoyés en classe. « Les efforts de formation et de sensibilisation pour que le contrôle soit mieux fait ont été déployés à cet effet », selon Doudou Ndir.

Superviseurs et contrôleurs sont instruits à faire preuve d’une plus grande vigilance, notamment sur la vérification de l’encre indélébile et l’obligation pour tout électeur de signer ou d’apporter son empreinte sur le liquide, sans oublier l’obligation de respecter le secret du vote.

Ils doivent enfin appliquer leur attention à la présence obligatoire de la CEDA aux travaux des commissions départementales de recensement des votes mais aussi sur l’expédition diligente des Pv des résultats départementaux à la CENA. 
 



Samedi 24 Mars 2012 - 11:01




1.Posté par Scenarios le 24/03/2012 23:18
Il est Zéro heure. Il y a urgence au Sénégal. Les chefs de l’armée avisent le président. 1er Scenario, Laye est au Palais. Allo Mr. Le Président nous sommes attaqués par la Guinée Bissau, la Mauritanie, et la Gambie. [Laye Wade] : mais ils se foutent de nous ces bâtards de morokoyos, faites descendre la gendarmerie sur tous les pts stratégiques de la capitale, que l’armée se décentralise au centre, au nord, au sud, et même à l’Ouest. Vous avez la permission de tirer sur l’ennemi, que l’armée de l’air attaque et contre-attaque, et que ca saute. J’arrive sur le terrain dans 7 minutes.

2em Scenario. Il est zero heure. Macky est Presi. Allo je pourrais parler au Président [Mareme Faye] : ah il est chez ma coépouse d’eh, mais il faut pas que le peuple sache qu’il a une deuxième femme d’eh. C’est moi Mareme a qui ai-je l’honneur ? Madame c une situation d’urgence, pouvez vous lui demander de me joindre au 77 610-0000. Mais vs aussi il est 1 heure du matin attendez que demain au moins, je lui ferai votre commission, ne quittez pas, je vais ajouter un peu de thiourage dans mon addeu…. pendant ce temps les pays ennemis ont encerclé le Sénégal. Maintenant il est 3 h du matin Macky est pris finalement : Bonjour Président nous sommes attaqués par des pays ennemis. Macky : Ah bon, ki ? Guinée, Gambie, Mauritanie. Bon attendez, je vais écouter France Inter et voir… Au fait il ne faut pas dire au peuple que j’ai une deuxième femme. Bon qu’est-ce-que vous conseiller General ?

Attendez, mon père a un bon marabout qui peut voir par téléphone, Tout d’un coup, Mareme Faye qui hurle, qui pleure, Papa il y a des assaillants dans le palais. [Macky] : Djeuleul Anddou Thiouray Bi Yaff Senn Ndeye, mais General bi moh rew, raccrochez na… Bon je m’en fous, j’ai déjà fait deux mandats les Sénégalais n’ont qu’`a se démerder, nous on va faire comme Karim, on qu’à habiter à Dubaï, notre immeuble est de 12 étages, on peut louer le reste et vivre tranquillement là-bas, on peut coopérer avec Karim, Adina Dou dara. Appelle le pilote Modou Sall, heureusement que j’ai payé ses études, il nous transportera sur notre jet privé jusqu'à la Guinée Conakry, de là-bas on ira sur Dubaï, on sera peinards, quand aux Sénégalais, dommage, même moi j’avais pas cru au Sénégal, mais il fallait que j’atteigne mon rêve…. Vous ne revez pas. C possible

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter