Somalie: affrontements meurtriers entre soldats de l'Amisom et shebabs

En Somalie, des affrontements entre le contingent éthiopien de l'Amisom et des jihadistes du groupe islamiste somalien shebab ont fait 17 morts dimanche 17 juillet. L'attaque a eu lieu dans le village de Wardinle, situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Baidoa, dans le sud de la Somalie.



Selon un journaliste somalien présent sur place, deux jihadistes des shebabs ont fait irruption lors d’un rassemblement habituel dimanche autour d'une lecture coranique. Deux soldats éthiopiens de l'Amisom  sont alors intervenus, mais ont dû essuyer les tirs des jihadistes. D'autres troupes éthiopiennes ont alors été dépêchées dans le village.
Selon ce même journaliste, le bilan de ces affrontements fait état de quatorze civils tués, deux combattants shebabs ainsi qu'un soldat éthiopien de l'Amisom. L'Amisom parle elle de sept shebabs tués dans les affrontements, sans évoquer des pertes du côté éthiopien.
Pour faire la lumière, une enquête a été ouverte, affirme le porte-parole de l'Amisom Joe Kibet. « Nous ne pouvons pas confirmer aujourd’hui le nombre de civils tués dans l’attaque. C’est pourquoi le secrétaire général de l’Amisom a fait un communiqué ce matin [mardi] disant qu’une enquête était ouverte pour établir si oui ou non il y avait des civils. Mais ce qu’on sait, c’est que sept shebabs sont morts dans l’attaque, et que c’est une région contrôlée par le contingent éthiopien de l’Amisom », explique-t-il.
Selon des témoins sur place, parmi les quatorze victimes civiles se trouvaient des hommes âgés de 40 à 80 ans, dont des chefs traditionnels du village.
L'Amisom devra faire la lumière sur cette affaire. Ces affrontements interviennent alors que la mission de l'UA en Somalie change de commandant. Le Kényan Jonathan Rono a laissé sa place mardi au Djiboutien Osman Noor Soubagleh.
source:RFI.Fr
 

Dior Niang

Mercredi 20 Juillet 2016 - 07:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter