Urgent - Méditerranée: un bateau transportant plus de 300 migrants est en train de sombrer

Un bateau transportant plus de 300 personnes est en train de sombrer en Méditerranée, a annoncé l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) qui indique avoir reçu un appel à l'aide d'une personne à bord de l'embarcation.



Migrants are disembarked from a Coast Guard boat in the Sicilian harbour of Augusta, April 16, 2015. Italian police arrested 15 African men suspected of throwing about a dozen Christians from a migrant boat in the Mediterranean on Thursday, as the crisis off southern Italy intensified. REUTERS/Antonio Parrinello - RTR4XN7Y

Les naufrages de migrants aux portes de l'Europe se multiplient depuis plusieurs semaines (Photo d'illustration).

Reuters/Antonio Parrinello

Seulement 24h après un naufrage qui s'annonce comme "la pire hécatombe jamais vue en Méditerranée" avec 700 morts, un navire transportant 300 migrants est en train de sombrer, rapporte l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce lundi. 
 
"L'OIM à Rome vient de recevoir un appel demandant de l'aide d'un bateau dans les eaux internationales [et] il y a trois bateaux. La personne qui a appelé dit qu'il y a plus de 300 personnes sur son bateau et qu'il est en train de couler", a indiqué aux médias l'organisation internationale, basée à Genève. 

"Des bateaux ne veulent pas collaborer" au sauvetage

Selon l'OIM, les gardes-côtes "n'ont pas les moyens de les secourir maintenant" car ils manquent de ressources en raison du naufrage de dimanche. "Les garde-côtes vont probablement essayer de rediriger des navires commerciaux" vers le lieu où le bateau est en train de couler. Une opération pas facile car selon l'OIM certains navires commerciaux "ne veulent pas collaborer", assure l'organisation. 
La question de la migration vers l'Europe et ces drames en Méditerranée sont l'objet d'une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères au Luxembourg. 
Le 12 avril, au moins 400 personnes sont mortes en mer Méditerranée. Six jours plus tard, un nouveau naufrage faisait au moins 700 disparus. 
Avec AFP

Jean Louis DJIBA

Lundi 20 Avril 2015 - 12:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter