Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Attention à l'euphorie et au piège japonais !!!



Après avoir remporté son premier match dans le groupe H de la Coupe du monde contre la Pologne, créditée au départ du statut de favori dans cette poule, le Sénégal affronte ce dimanche le Japon. Autant la victoire sur les coéquipiers de Lewandowski était une grosse surprise aux yeux des observateurs et autres spécialistes, autant un succès contre le pays du Soleil Levant sonne comme une évidence. Ce qui peut constituer un piège pour Aliou Cissé et ses hommes.

Lors de leur premier match, les Japonais ont montré à la face du monde qu'ils pouvaient rivaliser avec les plus grandes nations de football de la planète. La preuve, ils ont surpris une bonne équipe de la Colombie qu'ils ont réussie à déséquilibrer dès l'entame du match ben assiégeant sa surface de réparation jusqu'à provoquer un penalty et l'expulsion de l'un de leur meilleur joueur (Sanchez).
Kagawa et ses coéquipiers, bien qu'ayant été rejoint au score, avaient réussi à s'imposer face à la bande à Radamel Falcao e inscrivant un deuxième but dans un secteur du jeu qu'on leur attendait le moins. En effet, ils ont marqué un but de la tête sur un corner très bien exécuté. 
L'équipe japonaise a également montré qu'elle avait des atouts physiques non-négligeables.

Ajouter à cela que le statut de favori n'a jamais porté chance au Sénégal. C'est une équipe qui adore les défis comme celui face à la Pologne, à la France (en 2002). En conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur japonais semble dire que son équipe n'a aucune chance devant le Sénégal qu'il a vu jouer et gagner son premier match. En omettant la victoire des siens sur la Colombie et sa pléiade de stars. C'est peut-être une technique samouraï de noyer "l'ennemie" dans l'euphorie et la joie des précédentes victoires. 

A Dakar, c'est déjà un match gagné pour les "Lions". Mais pour cela, il faudrait que Aliou Cissé et ses joueurs rangent la prestation contre la Pologne dans les vestiaires et considèrent le match contre le Japon comme une sorte de finale. Au risque de se retrouver avec une désagréable surprise qui les mettrait dans une situation inconfortable lors du troisième match contre la Colombie.

AYOBA FAYE

Dimanche 24 Juin 2018 - 13:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter