Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le basketteur sénégalais Kabir Pène dit "adieu" à Rennes dans une lettre teintée d'émition

La natif de Thiès et ancien international sénégalais de basket a pris sa retraite professionnelle. Et c'est par des mots forts qu'il a dit au revoir au club breton Union Rennes Basket (URB). Lisez !!!



Je tenais à dire à tous ceux qui suivent et croient au projet de l’URB que ce qui m’habite à cet instant est aussi émouvant qu’apaisant pour moi.

Il me semble essentiel d’offrir en retour de la gratitude lorsqu’on a le sentiment d’en avoir énormément reçu.
J’ai vécu 7 ans avec des gens formidables et magnifiques au fil des années. L’URB a toujours cultivé un état d’esprit proche de mes valeurs et m’a donné le sentiment d’être chez moi.

Cela ne surprendra personne, je vais comparer le club à un baobab !
Cet arbre gigantesque plonge profondément ses racines dans la terre où repose les valeurs de l’URB que sont l’ambition, la convivialité et la fidélité. Son tronc noueux et majestueux symbolise tout ce qui tourne autour du club.

A Olivier PEREZ et aux dirigeants du club, c’est grâce à vous que j’ai réussi ma reconversion professionnelle. C’est vous qui m’avez donné ce cadeau éternel et le témoignage de votre affection pour laquelle je serai toujours fier et reconnaissant. Grâce à vous, le club développe actuellement un projet unique dans sa forme et ses objectifs qui est d’utiliser le sport de haut niveau à Rennes à des fins sociétales dans la ville et son territoire.
Grâce à vous j’ai créé la société AroKab pour l’accompagnement et le développement des entreprises Bretonnes au Sénégal.

A Pascal Thibaud et son staff technique, vous m’avez donné la chance de jouer dans ce club et de découvrir cette belle ville ; Avec en plus, un beau palmarès : 2 montées et une finale de Coupe de France en 7 ans.

Un mot également pour le staff médical le plus compétent que je n’ai jamais connu, même en pro A.
Je cite le Docteur Jan, Max, et mon kiné préféré Joachim Domenech qui m’a permis de jouer toutes ces années, il sait de quoi je parle 
7 saisons pour ne louper que 8 matchs c’est pas mal !

Aux bénévoles, ces hommes et ces femmes de l’ombre, de cœur et de valeur, c’est pourquoi ils n’ ont pas de prix.

Aux partenaires du club, souvent bien plus que de simples donateurs. Ce fut des moments de purs bonheur de vous côtoyer : enrichissant et plein d’enseignement.

Aux supporters, sachez que vous m’avez donné beaucoup de joie et de plaisir. Continuez à venir supporter mes gars qui sont pour la plupart devenus de vrais copains. Vous faites partie de l’âme du club.

Chacune de ces branches préparent dans ses bourgeons naissants, la nouvelle génération qui continuera à perpétuer les traditions.
Les branches sont tous mes coéquipiers avec qui j’ai joué depuis toutes ces années, de vrais soldats et maintenant, les bourgeons d’hier sont devenus les branches d’aujourd’hui (Lucas, Phil et Joffrey)

Quand la sève arrête de circuler des racines aux bourgeons ou inversement le baobab est condamné à mourir.
C’est ce qui arrive a un club qui a perdu ses traditions.
Ce baobab a besoin d’être accompagné, d’être soutenu, d’être encouragé pour être je l’espère la locomotive du Basket Breton.

Accompagner le Baobab URB c’est accompagner le Basket et ses valeurs.

Par amour ressenti je ne peux mesurer à sa juste valeur et hauteur à quel point vous êtes haut dans mon esprit, vous m’avez marqué à tout jamais.
Je ne veux pas banaliser le mot merci mais que puis-je dire de moins que ce mot à ces personnes, si ce n’est qu’elles m’auront permis de m’accomplir.

Je ne peux pas finir sans oublier la famille Lemoulec qui, au fil des années, est devenue ma famille d’adoption qui m’a permis d’avoir cet équilibre entre Thiès, ma ville natale et Rennes, ma ville de cœur.

Pour ceux qui sont en vacances, je vous donne rendez-vous le 6 juin place du Parlement pour un événement basket URB dans la cité : Rencontre culture mixité solidarité autour du Basket

El Kabir PENE

Le mot d'adieu de Kabir Pène sur sa page Facebook


AYOBA FAYE

Jeudi 3 Mai 2018 - 11:18


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 18:55 La Caf suspend l'arbitre Maguette Sène