Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le commerçant Modou Fall risque 6 mois de prison: son partenaire l'accuse d'escroquerie à hauteur de 100 millions

Attrait jeudi devant le tribunal Correctionnel de Dakar par son créancier Youssouf Sow, le prévenu Modou Fall, commerçant résidant à Pikine, risque 6 mois de prison ferme. La partie civile l'accuse de l’avoir escroqué de 100 millions de francs.



Le commerçant Modou Fall risque 6 mois de prison: son partenaire l'accuse d'escroquerie à hauteur de 100 millions
 La barre du tribunal de Grande instance de Dakar est le terminus de la collaboration entre le commerçant Modou Fall et Youssouf Sow. Le premier a été traduit devant Dame justice pour une escroquerie présumée portant sur 100 millions de francs. En effet, les deux parties étaient liées par un projet qui portait sur une valeur de 100 millions de francs. Selon l’accusation, en sa qualité de commerçant, le sieur Modou Fall avait en charge la réception des conteneurs d'une valeur de 100 millions de francs.

D’après Abdoulaye Sall, le représentant de la partie civile, le prévenu avait trouvé les moyens de détourner le montant versé pour leur projet d’importer des conteneurs. mais après avoir envoyé l'argent, la partie civile n'arrivait pas à joindre le prévenu. Pis, Modou Fall avait disparu dans la nature. Devant le juge correctionnel, le prévenu a expliqué qu’il a bel et bien reçu l'argent et était toujours dans les dispositions de respecter ses engagements. Sauf que les choses ne se sont pas passées comme prévu. « Jusqu’à ce jour, je peux lui donner son argent. C'est juste qu'il s'est précipité croyant que je voulais le doubler », confie Modou Fall devant la barre.

La mission d’experts désignée par le juge d’instruction a conclu dans son rapport que le prévenu doit 100 millions de francs au sieur Youssouf Sow. Ce qui fait dire à l’avocat de la partie civile, rapporté par le journal Le Témoin, que les faits «ne souffrent l’ombre d’aucun doute, car l'argent a bien été envoyé au prévenu et il ne peut pas le nier. La somme a été escroquée parce qu’il a fait des manœuvres pour développer seul son projet en écartant mon client ». Pour l’avocat, il y a aussi abus de confiance. Car, dit-il, Modou Fall a reçu le montant par tranches avant de disparaître.

A titre de dommages et intérêts, la partie civile réclame au prévenu la somme de 150 millions pour toutes causes et préjudice subis. pour le procureur, le délit d’association de malfaiteurs doit être écarté parce qu’aucun élément du dossier ne montre que le prévenu a agi de concert avec d'autres. Le représentant du Ministère public estime aussi que le chef d’accusation d’escroquerie n’est pas établi du moment où le dossier montre que le prévenu doit bien de l'argent au plaignant à hauteur de 100 millions. Mais pour le dernier délit, à savoir l’abus de confiance, le maître des poursuites est d’avis qu’il existe. « Il reconnaît avoir reçu des sommes, il dit vouloir rembourser la somme si l'occasion lui est offerte », rappelle le procureur.
Pour la peine, il a requis 1 an dont 6 mois de prison ferme contre le prévenu Modou Fall. Les conseils du commerçant ont demandé à ce que la partie civile soit déboutée de toutes ses demandes comme mal fondées. Après avoir entendu les parties et le réquisitoire du procureur, le tribunal a mis l'affaire en délibéré pour le 02 juillet, indique le journal Le Témoin.

AYOBA FAYE

Vendredi 26 Juin 2020 - 10:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter