Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Organisation CAN au Sénégal: Matar Ba assure que d'ici 2021 le problème d'infrastructures ne va plus se poser



Organisation CAN au Sénégal: Matar Ba assure que d'ici 2021 le problème d'infrastructures ne va plus se poser
Dans une large interview accordée au journal Le Témoin, le ministre des Sports, Matar Ba est revenu sur les ambitions du Sénégal d'organiser une édition de Coupe d'Afrique des Nations (CAN). Interpellé par nos confrères sur le problème d'infrastructures qui risque de freiner ce projet de l'Etat, celui qui est au commande du monde sportif sénégalais depuis 2014 assure que ce ne sera pas un problème d'ici l'année prochaine. Et que le Sénégal ne compte pas déposer sa candidature pour les deux prochaines éditions puisqu'elles ont déjà été attribuées au Cameroun (2022) et à la Côte d'Ivoire (2023).

"(...) on a notre stade national à Diamniadio, notre stade Léopold Sédar Senghor ainsi que d’autres stades, si on dépose vous n’allez pas avoir la même position. La même question ne serait pas revenue parce que vous parlez de manque d’infrastructures sportives or, d’ici l’année prochaine, ce problème ne se posera plus. De toute façon, on ne va pas organiser en 2022, ce sera le Cameroun. En 2023, ce sera la Côte d’Ivoire", a affirmé le ministre des Sports dans les colonnes du journal.

Selon Matar Ba, c'est pour éviter ce qui est arrivé au Cameroun en 2019 (l'organisation de l'édition a été confiée à l'Egypte à la dernière minute parce que le pays organisateur retardait à livrer les stades en construction, Ndlr), que le Sénégal ne compte pas déposer sa candidature pour l'organisation de la CAN sans au préalable disposer d'infrastructures adéquates.
"Vous savez, en Afrique, on peut décaler une Coupe d’Afrique et un pays peut être demandeur et ne pas remplir les conditions. Nous, on veut faire l’inverse, on veut avoir nos infrastructures sportives d’abord avant de demander à accueillir la CAN. Mais nous n’allons pas demander et construire des stades. On a changé la posture parce que ce qui devrait se faire en Afrique, c’est que le pays qui dépose devrait d’abord disposer de bonnes infrastructures. Mais déposer et construire après comme ce qui s’est passé au Cameroun, c’est cela qu’on veut éviter. On va réceptionner nos différents stades puis demander effectivement à organiser une coupe d’Afrique", a expliqué Matar Ba.

AYOBA FAYE

Jeudi 26 Novembre 2020 - 11:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter