Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rentrée scolaire 2020-2021: la Cosydep souhaite le démarrage des cours à temps !

C’est bientôt la rentrée scolaire 2020- 2021, plus précisément à partir du 12 novembre prochain. Dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), prend les devants pour une année sans retard ni perturbations, encore moins d’insuffisances dans le système d’apprentissage.



Rentrée scolaire 2020-2021: la Cosydep souhaite le démarrage des cours à temps !
 « L’année 2020-2021 devra être une année pleine où l’école sénégalaise ne perdra pas beaucoup de temps  Ainsi, dans la gestion du temps d’apprentissage, c’est d’abord le démarrage qu’il faut réussir, mais sans oublier de garantir la stabilité dans l’année scolaire, pour enfin bien terminer l’année avec notamment de bons résultats » souhaite le directeur exécutif de la Cosydep, Cheikh Mbow.

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’Education veut ainsi comme des précédentes années jouer sa partition sur les préparatifs de la prochaine rentrée scolaire et de ne rien attendre de ce qui est du ressort des autorités. La Cosydep veut faire de la réalité le concept « Ouby Tey diag Tey » dans l’Ecole sénégalaise. En effet, la Coalition interpelle l’Autorité, particulièrement le ministre de l’Education nationale à penser, dès à présent, sur les modalités de l’orientation à temps des apprenants, les Os (Ordre de service) des enseignants pour un démarrage des cours à temps. « Il y a des facteurs qui dépendent de l’autorité. L’orientation à temps des apprenants, l’affectation à temps des enseignants et de veiller à la disponibilité du matériel et du budget de fonctionnement, sont les prérogatives de l’État. Il y a une perturbation académique des enfants. C’est pourquoi nous estimons ce qui est appris aux enfants doit être revisité et qu’on puisse installer des compétences nouvelles qui pourraient les pousser à la recherche du savoir » a ajouté son directeur exécutif Cheikh Mbow, dans les colonnes du journal Le Témoin.

Pour bien entamer les apprentissages, la Cosydep souhaite la reprise des cours en monitoring. Ceci pour mettre à l’aise des apprenants afin de mieux les aider à comprendre les cours , de rattraper le reste du programme qui n’a pu être écoulé à cause du covid-19 pour ces classes intermédiaires.

AYOBA FAYE

Jeudi 22 Octobre 2020 - 09:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter