Brésil: polémique sur le prix des places dans les stades rénovés pour le Mondial

Le ministre brésilien des Sports, Aldo Rebelo, s'est insurgé ce jeudi 8 août contre le « prix exorbitant » des places dans les nouveaux stades de foot pour les matches de football du championnat brésilien. Des prix qui ont plus que doublé récemment. La critique vient s’ajouter à celles lancées par les manifestants de juin dernier qui dénonçaient les sommes faramineuses investies dans les nouveaux stades de foot.



Dans le mythique stade Maracana, pas possible de trouver une place à moins de 25 euros. Reuters
Dans le mythique stade Maracana, pas possible de trouver une place à moins de 25 euros. Reuters

Soixante-cinq euros, soit un tiers du salaire minimum brésilien. C’est le prix que les supporters ont dû débourser pour assister récemment à un match dans le tout nouveau stade de Brasilia. Et encore, il s’agissait de la place la moins chère. « C’est inadmissible », s’est révolté le ministre des Sports.

Aldo Rebelo a par ailleurs dénoncé les tarifs pratiqués depuis la rénovation des stades qui ont accueilli en juin dernier la Coupe des Confédérations, alors que des centaines de milliers de Brésiliens manifestaient contre le coût faramineux de la compétition.

Mais la remise à neuf des stades où se joueront les matchs du Mondial de 2014 coûte cher, très cher. Leur gestion a donc été confiée à des consortiums privés. Et ceux-ci n’hésitent pas gonfler les prix. Impossible de trouver un billet à moins de 25 euros pour assister à un match dans le mythique stade du Maracana, à Rio de Janeiro. Il y a encore quelques années, on pouvait y entrer gratuitement, après le début du match.

Et même si pour la Coupe du Monde les Brésiliens les plus pauvres auront accès à des places à tarifs réduits, celles pour la finale, dans le Maracana, coûteront environ 750 euros. Soit plus de trois fois le salaire minimum au Brésil.


Source : Rfi.fr


Dépéche

Vendredi 9 Août 2013 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter