Brignoles et le FN s'immiscent dans le voyage de François Hollande en Afrique du Sud

L'Afrique du Sud, c'est un long voyage pour François Hollande, mais le président français n'a pas pu totalement échapper aux sujets qui l'attendent à son retour, à commencer par la « menace » Front national. Le chef de l'Etat a été sommé de commenter le succès du parti de Marine Le Pen dans une élection locale ce dimanche. Il l'a fait au moment de rendre hommage à Nelson Mandela, à Johannesburg.



Brignoles et le FN s'immiscent dans le voyage de François Hollande en Afrique du Sud

Une nouvelle fois, une visite de François Hollande à l’étranger se trouve parasitée par la politique nationale et cela a un peu agacé le président français, pas loin de parler d’emballement lui qui a été traumatisé par le 21 avril 2002. Il était alors aux premières loges. « Brignoles, ce n’est pas le 21 avril » !

François Hollande a évoqué l’héritage de Nelson Mandela sur le vivre-ensemble. Mais à la limite, François Hollande estime que le Front national (FN) ne devrait pas être un sujet. Le sujet à ses yeux, c’est les résultats, il a parlé hier « d’obligation de résultats » pour son gouvernement, sur le chômage, sur la croissance ou encore la sécurité. Une manière aussi de renvoyer l’omniprésent Manuel Valls, à ses responsabilités.
 

France: victoire du Front national à Brignoles avec 53,9% des voix
 

L’Afrique du Sud est une puissance diplomatique sur le continent, mais c’est aussi une puissance économique en devenir, un de ces fameux pays émergents. Et il y a des marché à prendre. Aujourd'hui, François Hollande visite une usine Sanofi qui fabrique notamment des médicaments contre le sida. Et puis deux contrats ont été signés lundi 14 octobre. L'un sur l’énergie, d’une valeur d’1,5 milliard d’euros pour GDF-Suez. Car l’Afrique du Sud a de gros besoins en énergie. Et puis l'autre de 4,5 milliards d’euros pour Alstom qui fournira des wagons. Mais ces wagons seront - pour l’essentiel - fabriqués en Afrique du Sud et pas en France. Une façon de faire qui devient de plus en plus le seul moyen, pour les entreprises françaises, de décrocher de gros contrats.


Rfi.fr

Mardi 15 Octobre 2013 - 12:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter