La Cour des comptes sort de sa réserve, enfonce Moustapha Diop et menace



Dans une déclaration rendue publique, le ministre délégué auprès des services de Mariama Sarr réfute totalement avoir « attaqué » et « insulté » les magistrats de la Cour des comptes. «Je ne saurais ni entraver le fonctionnement des Institutions judiciaires auxquelles je voue un profond respect,… », déclare Moustapha Diop. Que nenni, sert le comité de Juridiction de ladite Cour qui précise que les faits sont avérés.
 
La réaction du comité de Juridiction de la Cour des comptes est en effet un cinglant démenti au démenti du ministre délégué. La véracité des faits ne souffre d’aucune contestation. Boubacar Traoré est le président du comit : « C’est une réunion de lancement de mission dirigé par le président de Chambre. Il y a eu un comportement vraiment déplorable, il a insulté la Cour des comptes en la taxant de Cour de règlement de comptes. Il a dit à l’endroit des magistrats que c’était des petits magistrats de rien du tout et d’autres propos que la décence ne nous permet pas de dire », relate ce dernier qui souligne sur la Rfm que la présence du chargé de la Microfinance et de l'Economie solidaire, ne se justifiait même pas.  «C’est son administrateur qui est convié à l’occasion de la cérémonie de lancement de mission ». La procédure consistait à avertir le responsable que l’entité a été choisie dans le programme de contrôle.
 
Le comité de Juridiction de la Cour des comptes n’entend pas laisser passer puisque menace le président : «On va mettre en branle les procédures qui sont prévues par notre loi organique en l’occurrence de l’entrave à l’action de la Cour. Nous n’excluons aucune procédure notamment porter plainte devant la Justice pour outrage à magistrats  ». 


Mercredi 10 Juin 2015 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter