Locales-Recours : vers un vendredi chaud à Saint-Louis

Suite mais pas fin des élections locales du 29 juin dernier qui sont loin d’être closes à Saint-Louis. Son recours en annulation, en invalidation et en rectification de l’élection de Mansour Faye, maire de la localité, jugée recevable par la Cour d’Appel, Ameth Fall Braya crie déjà à la victoire. A Podor, Racine SY et Aïssata Tall Sall se regardent toujours en chiens de faïence. La Cour d’Appel va se prononcer vendredi prochain. Ce, au moment où le Premier président de ladite Cour d’Appel continuent d’en prendre pour son grade. Le camp de la mairesse de Podor l’accuse de partie pris pour le candidat de la mouvance présidentielle.



Locales-Recours : vers un vendredi chaud à Saint-Louis
Attendue sur la question, la Cour d’Appel de Saint-Louis accepte finalement la requête du responsable libéral à la tête de la coalition « And dékal Ndar ak Sopi ». D’où ce cri de joie: « Braya vient de remporter la première manche » car la « Cour a accepté notre requête de production de preuves matérielles ayant trait au scrutin ». Ce, après plus d’une heure d’audition. La Cour d’Appel a eu à rencontrer les deux camps. En sortir de l’audience, rien n’est encore sûr à Saint-Louis même si Mansour Faye est installé depuis le 14 juillet dernier avec 57 voix.  L’adversaire n’avait pas tardé à réagir dès le lendemain. Parlant de vol, Braya d’actionner ses avocats pour la saisine de la Cour d’Appel pour annulation.


La Cour a rendue son verdict hier, la requête est acceptée. Mais la sentence est renvoyée au vendredi prochain. Même cas de figure à Podor où dit « l’observateur », la mairesse Aïssata Tall Sall qui, elle, crie au complot, s’est signalée au greffe de la Cour d’Appel. Ce, pour récuser le Premier président de la Cour d’Appel. Ce, après la saisine du camp de Racine SY, candidat de la mouvance présidentielle. « On ne s’est pas à quoi il joue » disait les avocats de la responsable socialiste. Louga est aussi concernée, Aminata Mbengue Ndiaye non moins ministre de l’Elevage, dans l’attente de la décision de la Cour qu’elle avait saisi contre la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY), a boudé la cérémonie d'installation hier de Moustapha Diop. 



Samedi 19 Juillet 2014 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter