Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Guerre en Ukraine : Mykolaïv sous les bombes, combats dans Marioupol



 Les troupes russes tentent toujours d'encercler Kiev. Les environs de l'aéroport de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, ont été touchés vendredi matin par des « missiles » russes, selon le maire de la ville. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, l'armée russe se trouve dans le centre-ville de Marioupol. Un site militaire a été durement frappé à Mykolaïv, où les raids aériens se multiplient.

La Russe affirme avoir utilisé ce vendredi et ce samedi des missiles hypersoniques. Ces missiles peuvent voler à près de 12 000 kilomètres/heure.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a lancé samedi un appel à Moscou, estimant qu'il était « temps » de se réunir et de discuter de « paix et de sécurité » faute de quoi les conséquences pour la Russie se feront ressentir sur plusieurs générations.

Plus de 3,3 millions de personnes ont déjà fui l'Ukraine depuis le début de l'invasion de l'armée russe le 24 février, selon l'ONU. Au moins 847 civils ont été tués depuis le début de la guerre, et le nombre de blessés s'élève à 1399, selon les Nations unies. Ces chiffres étant très difficiles à vérifier, l’ONU insiste sur le fait que ses bilans quotidiens sont probablement très inférieurs à la réalité.

Les horaires sont donnés en temps universel (TU)

Sept corridors humanitaires pour évacuer les habitants et envoyer de l’aide

Sept corridors humanitaires ont été validés en Ukraine pour évacuer les habitants, ainsi que pour envoyer de l'aide (vivres, médicaments). Cela a été annoncé par la vice-première ministre ukrainienne, Iryna Vereshchuk. Ces corridors seront notamment mis en place autour de Marioupol et dans la région de Kiev.

Un bâtiment abritant 400 réfugiés bombardé à Marioupol, selon les autorités ukrainiennes

Le conseil municipal de Marioupol affime qu'une école d'art a été bombardée par l'armée russe. Ce sont nos confrères de Reuters qui le rapportent. Le bâtiment a été détruit dit la municipalité, alors que 400 habitants s'y étaient réfugiés. Il n'y a pas encore de bilan humain, et l'information reste d'ailleurs difficile à vérifier pour l'instant.

La Russie dit avoir à nouveau utilisé des missiles hypersoniques

La Russie a affirmé dimanche, pour le deuxième jour consécutif, avoir utilisé des missiles hypersoniques en Ukraine, cette fois pour détruire une réserve de carburant de l'armée ukrainienne dans le sud du pays. « Une importante réserve de carburant a été détruite par des missiles de croisière ‘Kalibr’ tirés depuis la mer Caspienne, ainsi que par des missiles balistiques hypersoniques tirés par le système aéronautique ‘Kinjal’ depuis l'espace aérien de la Crimée », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, sans préciser la date de cette frappe. À Marioupol, les combats de rues se poursuivent

Les Russes disent avancer. L'armée russe affirme avoir réussi à pénétrer dans Marioupol, ville assiégée depuis des semaines, et théâtre de bombardements qui ont visé des civils ces derniers jours. Si la prise de Marioupol est confirmée, ce serait un tournant important dans la guerre. Les combats de rue se poursuivent dans le centre de la ville, ce qui empêche l’évacuation des blessés, rapporte notre envoyée spéciale à Odessa, Cléa Broadhurst, en ligne avec les moyens techniques de Jad El Khoury.

À Odessa, pas de frappe directe mais des bombardements au loin

À Odessa, nous avons entendu quelques bombardements au loin, et l’alarme a résonné à plusieurs reprises dans les rues de la ville, comme ce fut le cas dans de nombreuses régions ukrainiennes cette nuit, de Kharkiv à Lviv et de Kiev à Odessa. Mais pour le moment, à Odessa, pas de frappe directe. La ville est barricadée et les habitants se préparent à un possible assaut, rapporte notre envoyée spéciale sur place, Cléa Broadhurst, en ligne avec les moyens techniques de Jad El Khoury.

Marioupol, ville assiégée et ville martyr

La situation ne cesse de se détériorer à Marioupol, cela fait des semaines maintenant que les habitants qui n'ont pas pu partir. Ils manquent d'eau, de nourriture, d'électricité ou encore de chauffage. La ville est devenue au fil du temps une ville martyr. Le point sur la situation du port ukrainien avec Romain Lemaresquier.

 

RFI

Dimanche 20 Mars 2022 - 10:19


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter