Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mary Teuw Niane conteste le montant de la dette avancé par les universités privées : "Ce n'est pas 16 milliards mais..."



Federation des établissements privés de l'enseignement supérieur du Sénégal
Federation des établissements privés de l'enseignement supérieur du Sénégal
La dette que l'Etat doit aux universités privées n'est pas de 16 milliards comme annoncée par la fédération des établissements privés de l'enseignement supérieur (Fepes). Le ministre Mary Teuw Niane a affirmé ce dimanche, dans l'émission "Grand Jury" de la Rfm qu'il s'agissait plutôt d'un montant de 9,835 milliards de Fcfa. Le ministre explique également cette dette par l'augmentation du nombre d'étudiants orientés dans le privé.

"Il se trouve que depuis 3, 4 années, nous avons eu des résultats au Baccalauréat, qui nous ont permis d'avoir beaucoup plus de bacheliers (...) Donc on a orienté plus que prévu au niveau du privé. Ceci évidemment a créé une dette au niveau de la Dage qui est de 9 milliards 835 millions 116 mille 667 Francs cfa et non 16 milliards", a-t-il affirmé avant d'assurer que cette va être apurée totalement puisqu'étant déjà intégré dans le budget de cette année 2018.

Le ministre de l'Enseignement supérieur a expliqué le mode de paiement qui lie l'Etat aux privés. "Les établissements privés sont payés en trois tranches. Quand nous signons, nous devons leur payer 50%. A la fin du semestre, quand ils exhibent un certain nombre de documents qui leur sont demandés, nous leur payons un quart et à la fin du deuxième semestre, quand les rapports sont faits, on leur paie le quart restant", dit-il.
 
 

AYOBA FAYE

Dimanche 18 Février 2018 - 14:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter