PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Suivez en DIRECT le développement de la situation à Ouagadougou

Des coups de feu ont été entendus ce vendredi matin dans le centre de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, selon nos confrères de La Lettre du Continent. Selon des témoins, cinq hommes armés sont sortis d'une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l'ambassade. D'autres témoignages ont fait état d'une explosion près de l'état-major des armées et de l'institut français, à environ un kilomètre de là, toujours dans le centre de la capitale burkinabè. Cliquez et acualisez pour avoir les derniers développements de la situation !!!



Premières images de l'explosion entendue ce vendredi matin au centre de Ouagadougou
Premières images de l'explosion entendue ce vendredi matin au centre de Ouagadougou
... Le président ivoirien Alassane Ouattara aurait fermé la frontière avec le Burkina Faso et dépêché un bataillon d'infanterie
16h 16 : Le bilan de l'attaque s'alourdit : Au moins 30 morts. 

15 h 17 : Le parquet de Paris va ouvrir une enquête pour tentative d'assassinat terroriste, selon Francetvinfo

15 heures : Le porte-parole du gouvernement burkinabé donne un premier bilan de l'attaque (13 morts)

Le porte-parole du gouvernement burkinabé vient de livrer un premier bilan de l'attaque de ce vendredi matin au centre de Ouagadougou.  ​Selon Remis Dandjinou, 6 assaillants sont tués, et 7 forces de défense et de sécurité décédés dont 5 à l’état-major des armées et 2 à l’ambassade de France. Un total de 13 morts

14 h 40 : Le porte-parole du gouvernement Burkinabé, Rémi Fulgance Dandjinou, qualifie l'attaque de terroriste
"Je pense que la qualification terroriste, on peut la donner. Maintenant les opérationnels nous diront ce qui s’est passé, quels sont les auteurs et comment cela s’est déroulé" 

14 h 15 : Des sources sur place affirment que l'état major a été attaqué avec des explosifs. Les mêmes sources démentent l'information selon laquelle le chef d'état major serait pris en otage

14 h 05 : Entretien avec une source qui a assisté à l'attaque de Ouagadougou : "C'était comme dans un jeu vidéo, ils tiraient et..."
Le blogueur sénégalais Cheikh Fall, qui est présentement à Ouagadougou s'est entretenu avec une source qui était, selon lui, à deux mètres des assaillants au moment de l'attaque

"Je viens d'échanger avec un témoin qui était à deux mètres des assaillants. La scène décrite n'est pas loin de ce qu'on peut voir dans GTA. Par contre, elle dit avoir vu que 4 tireurs et non 5"
 
Source : "J'ai vu 4 jeunes hommes. Habillés comme des étudiants et aucun d'eux ne semblaient être un terroriste. Ils se sont garés à l'endroit où je voulais mettre mon vélo. Ils sont descendus et on commencé à tirer en avançant. Ils n'avaient pas peur et c'était comme dans un jeu vidéo."
 
Est ce que y'a eu une riposte de la sécurité de l'ambassade ? : 
"Je n'ai pas vu des agents riposter mais je n'ai pas attendu non plus. J'ai pédalé de toutes mes forces pour fuir et je ne me retournais que quand ils arrêtaient de tirer pour recharger les armes."
Est ce que c'est le même groupe qui a attaqué l'état major ? 
"Je ne peux le dire car je n'ai pas attendu la fin et je ne sais pas s'ils sont restés sur place ou s'ils sont répartis avec leur véhicule. Les hommes que j'ai vu savais bien ce qu'ils faisaient et comment le faire. "
 
Est ce qu'ils ont porté des masques ou cagoules ? :
"Non, ils étaient à découvert et on pouvait bien les voir déterminés. L'un d'entre eux semblait très jeune. Je dirai entre 20 et 30 ans "

Vous les avez entendus dire quelque chose ou crier un slogan ? :
 "Non !"

As-tu vu des personnes touchées :
"J'étouffais de peur et je ne pensais qu'à moi".

Comment est leur véhicule ? :
"Normal, pas grand, les vitres n'étaient pas teintés mais j'ai pas réussi à noter la marque"

Propos recueillis par le blogueur Cheikh Fall


13 h 15 : Le calme est revenu au centre de Ouagadougou. Cependant les autorités défendent les populations de s'approcher de la Primature et de l'état major, cibles des attaques de ce vendredi matin

12 h 45 : Selon un communiqué du gouvernement, c'est quatre assaillants qui ont été neutralisés dans l’attaque de l’ambassade de France. Le gouvernement invite la population au calme et à éviter les zones de tirs. Des informations complémentaires vous seront communiquées ultérieurement.

12 h 38 : Selon des sources sur place, 4 assaillants seraient tués au niveau de l'ambassade et 3 autres abattus au niveau de l'état major des armées. Ce qui fait un bilan de 7 morts du côté des assaillants.

12 h 30 : Toujours pas d'informations sur un bilan probable de l'attaque en cours au centre de Ouagadougou

12 h 15 : Selon le ministre de la Défense du Burkina Faso, Jean-Claude Bouda, Il s'agit d'une attaque terroriste qui vise l'état major et l'ambassade de France

12 h 02 : Des sources sur place ont indiqué que certains des assaillants s'étaient infiltrés et étaient entrés au quartier général de l'état-major de l'armée à Ouagadougou où des négociations sont en cours.... Sans préciser la nature des négociations

11 h 50 : Une source à l’intérieur de l’ambassade de France révèle que les 5 hommes armés seraient des terroristes qui auraient essayé de rentrer dans l’ambassade, ils n’y sont pas parvenus et ont tiré sur l’ambassade, puis ils sont entrés à l’État-major 11h 45 : Les soldats français débarquent à Ouagadougou 11h 43 : L'ambassade de France envoie un message à ses ressortissants à Ouagadougou pour les demander de rester chez eux 11h 39 : Selon le journaliste Olivier Dubois, qui est sur place, un hélicoptère aurait exfiltré l'ambassadeur de France et des tirs nourris seraient entendus chez le Premier ministre 11h 38 : Les forces spéciales burkinabè et l'armée déployée sur l'artère principale de la capitale, de la place des Nations Unies à la primature 11h 33 : Une forte fumée continue de sortir de l'Etat major des armées 11h 28 : Des informations non encore vérifiées font état d'une attaque perpétrée par d'ancien militaires de la garde du Président déchu Blaise Compaoré. 11h : 25 : La police burkinabé publie un communiqué sur sa page facebook pour alerter la population 11 h: 21 : L'Ambassade de France et le centre culturel Méliès sont les cibles françaises visées par l'Attaque Sur le Hastag #Ouagadougou, Nos confrères de Burkina24 nous renseignent que l'attaque est en cours dans le centre de la capitale burkinabé avec comme cible les zones alentours de la Primature, du rond-point des Nations Unies... La Lettre du Continent révèle que 5 hommes armés ontété repérés près de l'Ambassade de France sur le boulevard Charles De Gaulle Toujours selon nos confrères, c'est l'Ambassade de France, située à 20 mètre de la Primature, qui serait la cible de l'attaque. La piste terroriste se précise de plus en plus... Cependant la situation est encore flou en ce qui concerne les auteurs de l'attaque, militaire ou terroriste...

Images prises ce vendredi 2 mars 2018 à Ouagadougou
Images prises ce vendredi 2 mars 2018 à Ouagadougou


AYOBA FAYE

Vendredi 2 Mars 2018 - 12:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter