Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Un "Mémorandum documenté" pour démonter la hausse de l'électricité et des visites de proximité au programme de Noo Lank



Après son grand rassemblement "réussi" vendredi dernier, le Collectif Noo Lank, une organisation citoyenne qui lutte contre la hausse du prix de l’électricité, compte remettre ça. Son co-coordonnateur, Aliou Sané, annonce une nouvelle manifestation à la fin de ce mois de janvier. Une visite de proximité chez les autorités religieuses, coutumières et dans les quartiers, est aussi prévue. 

Face à la presse ce jeudi 16 janvier, les membres du collectif ont d’abord salué l’engagement des citoyens sénégalais, "qui sont sortis massivement lors de la manifestation de vendredi dernier". Ils ont aussi annoncé de nouvelles activités qui seront menées au cours de ce mois de janvier. 

« Le Collectif Noo Lank va continuer avec ses activités de sensibilisation auprès des autorités religieuses et coutumières du pays pour leurs conseils, mais aussi pour les informer et leur demander de raisonner l’Etat qui refuse d’entendre la voix des citoyens »,  déclare Aliou Sané. 

Poursuivant, il peste : « Nous savons que le devoir d’information précède le devoir de résistance que nul doute n’abîme ceux qui pensent qu’ils finiront par imposer cette hausse injustifiée aux Sénégalais alors qu’ils ont déjà accepté les sacrifices en termes de souffrance endurée déjà par les citoyens sénégalais». 

Le collectif compte, prochainement, présenter aux Sénégalais « un mémorandum documenté » qui justifie que « cette hausse est injustifiée ». Ce document sur les « allégations de facturations frauduleuses de la Senelec » suffit, selon les camardes de Guy Marius Sagna, en prison depuis un peu moins de deux mois, suite à son arrestation devant les grilles du Palais de la République, pour « démontrer que cette hausse n’est pas fondée par les multiples justifications erronées de l’Etat du Sénégal ». 

Avant la grande manifestation prévue en fin janvier, les activistes comptent mener un travail de proximité dans les quartiers et les grandes artères notamment le marché Sandaga, dès la semaine prochaine. 

Aliou Sané et Cie annoncent par ailleurs, que le collectif Noo Lank de Rufisque va manifester ce 24 janvier. 


Aminata Diouf

Jeudi 16 Janvier 2020 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter