​Les révélations fracassantes du Dg de Locafrique : «Le ministre de l’Eergie est en train d’avaliser un vol organisé à la Sar»



​Les révélations fracassantes du Dg de Locafrique : «Le ministre de l’Eergie est en train d’avaliser un vol organisé à la Sar»
 Le directeur général de Locafrique, une société financière à caractère bancaire, et non moins actionnaire de la Société africaine de raffinage (Sar) à hauteur de 34%, a fait de graves révélations sur un éventuel vol de l’énergie au Sénégal. Khadim Bâ, sans détour, indexe le ministre de l’Energie, Mansour Elimane kane et le directeur général de ladite société d’être à la source de ce lobby contre les intérêts des actionnaires.

 «Le Group Ben Laden nous a cédé ses 34% de ses actions à la Sar, l’Etat devait nous céder ses 17%, une fois le financement acquis. Locafrique devait ainsi être actionnaire majoritaire, à hauteur de 51%, selon les engagements pris avec l’Etat », a déclaré le Dg de la Locafrique et actionnaire à la Sar.

Poursuivant, Khadim Bâ d’ajouter : «depuis lors, on remarque une volonté manifeste du ministre de l’Energie, qui a tout fait, depuis le début, pour torpiller ce processus. Avec des subterfuges, il a déjà torpillé le financement. Parce qu’au moment où on signait le contrat, il ne pensait pas qu’on pouvait lever le financement».

Le jeune homme d’affaire persiste et signe sur ses accusations, même si, précise-t-il, il ne connait pas les motivations du ministre. «Je ne sais pas quelles sont les motivations du ministre, mais il a tout fait pour que cela ne se fasse pas. Il fait montre d’une mauvaise volonté manifeste et nous avons la preuve. Et, c’est un scandale», a-t-il dénoncé.

A l’en croire, les agissements du ministre Mansour Elimane kane dans une affaire qui lie une société privée, sont liés à un objectif financier et il pense qu’il faut une nouvelle raffinerie.

 Dans une interview avec le journal « l’Observateur », il invite M. Kane à apporter «son CV s’il veut être directeur général de la Sar, le conseil va l’examiner». Et, «S’il a des idées, il n’a qu’à les faire passer par Petrosen», a-t-il indiqué.

Avant de conclure par informer qu’ «il y a des risques sérieux à la Sar, sur l’emploi et les pères de famille qui y travaillent. Ce n’est pas responsables».

Aminata Diouf

Lundi 16 Avril 2018 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter