Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



200 milliards de Mimi Touré : l’opposition réclame sa commission parlementaire

L’opposition parlementaire ne veut pas enterrer les déclarations de l’ancien Premier ministre Aminata Touré sur les 200 milliards de francs CFA recouvrés dans le cadre de la traque des biens mal acquis. D’où son exigence de voir la constitution d’une Commission parlementaire pour faire toute la lumière sur cette affaire.



200 milliards de Mimi Touré : l’opposition réclame sa commission parlementaire
Les sorties de l’ancien chef du Gouvernement, Aminata Touré révélant puis confirmant l’existence de plus de 200 milliards de francs CFA que l’Etat serait en passe de recouvrer dans l’affaire de la traque des biens mal acquis continuent de faire jaser l’opposition. En effet, suite à la montée au créneau de Babacar Gaye réclamant la mise sur pied d’une commission parlementaire, c’est autour des députés Mamadou Lamine Diallo et Abdoulaye Baldé de réclamer que l’Assemblée nationale se saisisse du dossier.

«S’agissant de la traque des biens mal acquis,  un slogan à géométrie variable, tout le monde y va avec sa propre interprétation dans la société des «sachant» qui dirige le Sénégal. Le Premier ministre Aminata Touré ne dit pas la même chose que le ministre Amadou Ba. A titre d’exemple, pour Amadou Ba, le contentieux Arcelor Mittal relève de la traque alors que Mimi Touré n’en parle pas», indique Mamadou Lamine Diallo.

Et de poursuivre : «Pour notre part, nous retenons, pour commencer de la déclaration de Mme Touré, l’affaire DP World. La deuxième LFR de 2013 mentionne le montant de 24,6 milliards de francs CFA payés par DP World au titre du ticket d’entrée pour la concession du terminal à conteneurs du Port de Dakar, ce montant est confirmé par la loi de règlement 2013. Si comme dit Mme Touré DP World  versé 37 milliards de francs CFA, il manquerait 12,4 milliards».

Le leader de "Tekki" d'ajouter : «sur ces points précis, une commission parlementaire se justifie amplement».

Pour sa part, le président de l’Union des centristes du Sénégal (UCS), Abdoulaye Baldé a fait savoir que: «il faut que les commissions parlementaires soient activées. Pendant toute la durée de la deuxième législature aucune commission parlementaire d’enquête ne s’est réunie, si elle peut passer par ces 200 milliards pourquoi pas».

Mais, relève-t-il, «c’est une question qu’on doit examiner de l’intérieur des groupes de manière à prendre une décision définitive».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 27 Décembre 2017 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter