Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Accusée d’abus d’autorité sur un vigile de l’agence Sen’Eau de Yoff, Thérèse Faye Diouf donne sa version



Selon certaines indiscrétions, la Directrice Générale de la Case des tout-petits aurait exercé “un abus de pouvoir” sur le vigile Faye qui l’aurait sommé de s’aligner aux normes de l’agence, en prenant un ticket et en suivant la queue.

Nos confrères de Senego, qui rapportent les faits, ont pris le soin de contacter Thérèse Faye Diouf en personne et un agent témoin des faits officiant à l’agence Sen’Eau de Yoff. Les deux versions recoupées ont permis de voir plus clair sur ce qui s’est réellement passé entre  Thérèse Faye Diouf et l’agent de sécurité nommé Faye.

Convoquée à l’agence Sen’Eau de Yoff, Thérèse Faye tombe sur un vigile qui lui réserve, en réalité, un accueil pas comme les autres. Une petite brouille entre la Patronne de la Case des tout-petits et l’appariteur de l’agence en pointe débouche sur des insultes à l’endroit de Thérèse Faye Diouf qui lave l’affront aussitôt en saisissant la gendarmerie d’une plainte.

« J’arrive ce mercredi à l’Agence Sen Eau de Yoff, avec rendez-vous pris, pour finaliser un dossier. Sur la porte, je dépasse un homme en tenue que j’ai salué à trois reprises, sans réponse de sa part.
Je m’installe à l’intérieur de la pièce, où j’ai trouvé des personnes, et soudainement un homme m’interpelle sur un ton emporté et hargneux avec des injures après m’avoir reprochée de faire dans le forcing, malgré mes injonctions et tentatives de me faire comprendre », confie la patronne de la Case des tout-petits à nos confrères.

Qui poursuit: « Après l’avoir rappelé que j’avais un rendez-vous, sans prendre le soin de bien m’écouter, le vigile Faye, emporté par une violence verbale qu’il a piquée je ne sais où, s’est mis à m’insulter devant tout le monde. Chose en réalité que je n’ai pu supporter. Par la suite, je suis allée porter plainte à la gendarmerie de la Foire pour injures publiques. Et les choses sont allées très vite. Devant les gendarmes, il a reconnu sa faute et m’a demandé pardon chose que j’ai faite ».

Après ce témoignage de Thérèse Faye, Senego a décidé d’interroger un témoin, un agent de Sen’Eau en poste au moment des faits. Ce dernier, à quelques différences près, a livré la même version que celle de madame le maire de Diarekh. La personne ne manquera pas, au nom de l’agence Sen Eau de Yoff, de demander pardon à Thérèse FAYE pour le fâcheux incident.

Dans une autre version, il est raconté que la responsable de l’Apr a débarqué vers 14 heures à ladite agence pour des besoins de branchement d’eau pour son terrain dans la zone de l’ancien hangar des pèlerins de l’aéroport Léopold Sedar Senghor. Elle est tombée sur un vigile qui lui a demandé de prendre un ticket comme tous les clients. Vexée, elle aurait forcé le passage et menacé le vigile Faye de la faire embarquer par des gendarmes. Chose qui va se réaliser quelques minutes après la prise de bec des deux individus.

AYOBA FAYE

Mercredi 23 Septembre 2020 - 22:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter