PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Centrafrique : tire sur la base de la MINUSCA à Ndélé, le bilan est incertain.



Ce mardi 10 avril dans la soirée, la base militaire de la mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) à Ndélé a été attaquée par un groupe des personnes bien armé. Le bilan, très incertain selon une source proche de la MINUSCA.
 
 
Tirs à l’arme lourde, coupure de tous les réseaux téléphoniques et déplacement massif de la population, la ville de Ndélé, capitale de la province de Bamingui-Bangoran, ressemble hier soir à un territoire en guerre où chacun doit se protéger par ses propres moyens de survie.
 
Même si l’identité des assaillants n’est pas connue encore, beaucoup pensent aux rebelles du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), une faction rebelle de l’ex-coalition de la Séléka dirigée par le général Noureddine Adam, ancien numéro 2 de la Séléka qui occupe d’ailleurs la ville de Ndélé depuis fin 2013.
 
Dans un message publié sur les réseaux sociaux, le chef militaire du FPRC a menacé de s’en prendre à la MINUSCA si la population civile du quartier PK5 de Bangui est attaquée par ses hommes. C’est ce qui a été fait par la MINUSCA qui a voulu désarmer de force les miliciens d’autodéfense du PK5 depuis le dimanche 8 avril au petit matin. Ce qui n’a pas été du goût du Front Populaire Pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC), selon plusieurs sources sécuritaires.
 
L’attaque d’hier de la base militaire de la MINUSCA, protégée par le contingent pakistanais, fait penser à la menace du FPRC de Noureddine Adam.
 
Pour le bilan, personne n’est en mesure de l’estimer à cette heure-ci, car tous les réseaux téléphoniques sont coupés depuis le début du combat à Ndélé.
 
Rappelons que la MINUSCA vient de condamner l’attaque de ses éléments en patrouille proche du PK5 hier. Ce qui sous-entend que l’implication des soldats rwandais dans la bataille d’hier est sous la conduite de la MINUSCA et non de la coopération militaire entre la RCA et le Rwanda comme nous l’avons mentionné dans l’une de nos hypothèses hier.

corbeaunews.ca

Mercredi 11 Avril 2018 - 15:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter